VOILOPHOBIE PAS ISLAMOPHOBIE - C Delarue

mardi 17 octobre 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

VOILOPHOBIE PAS ISLAMOPHOBIE

Je comprends fort bien la voilophobie et je sais qu’elle ne vise pas l’islam ou en tout cas pas tout l’islam. Il ne s’agit pas nécessairement d’islamophobie !

- Préalable sur une position concernant la religion, les religions.

Dans chaque religion (textes fondateurs) on peut trouver des points positifs et des points négatifs. Dire ceci c’est refuser de voir chaque religion à priori toute positive (religion de paix et d’amour, religion de connaissance et de vérité, religion de liberté) ou à priori toute négative (ne considérer que ce qui est mauvais, prendre les phrases négatives d’un texte comme des éléments structurants qui définissent la dite religion). Il s’agit de refuser en conclusion un binarisme courant, celui du tout bien ou du tout mal.

En conséquence, au niveau des pratiques humaines on trouvera de la diversité mais pas seulement une diversité issue du contexte historique variable, mais aussi des pratiques tantôt positives, tantôt négatives. C’est cela qu’il importe de dire ! Les positions négatives sont dites réactionnaires au plan des moeurs, des libertés moindres pour les femmes, les homosexuels, les athées, etc. Il y a des variations et des degrés.

- Voilophobie montante

Par exemple être voilophobe ce n’est pas être anti-musulman, anti-musulman réel ou supposé pour le dire comme les juristes spécialisés. Il faut le dire à ceux et celles qui ignorent que le voile peut être porté sur d’autres injonctions que celles venues d’un islam archaïque et rigoriste. En effet il y a les juifs haredim qui peuvent imposer pareillement l’hypertextile soit le voile et la jupe ultra-longue avec les sandales-chaussettes. ( Je laisse les tentatives de mode et de luxe sur la même logique ) ; Il y a eu des intégristes chrétiens a le faire jadis. Et l’on trouve en Pologne des catholiques réactionnaires qui veulent des femme habillées c’est à dire très couvertes, bien que n’exigeant pas le voile. Certains musulmans exigent de même contre des femmes non musulmanes qu’elles soient « habillées », sous-entendu plus couvertes en été qu’elles le sont, sans pour autant exiger le voile !

Point important : Cette entreprise sexiste de recouvrement hypertextile s’attaque aux très jeunes filles. On voit en France désormais des gamines de 5 ou 6 ans voilées et jupes longues. Il s’agit de conformer le corps et les esprits au lieu de leur apprendre l’exercice de la liberté dans le respect d’autrui. Cela choque beaucoup.

On pourrait imaginer que des athées militent massivement dans plusieurs pays pour le voile et on aurait alors une réprobation identique. Mais à ce jour on ne trouve quasiment que des religions. Peut-être pas toutes. Mais on trouve au sein des plus influentes des courants religieux très conservateurs et même particulièrement réactionnaires qui militent activement pour le voile et la longue jupe ce qu’on nomme l’hypertextile. L’hypertextile est bien un des vecteur de l’hyperpatriarcat voulu par ces contre-mouvements s’opposant à la « seconde modernité », terme qui pose une avancée du droit des femmes contre le patriarcat historique et multiséculare en posant les principes de liberté et d’égalité le tout dans un cadre laïque .

Il n’y a pas que l’hypertextile. Il faut ajouter bien souvent d’autres inégalités au détriment des femmes.

- Le voile et l’hypertextile comme provocation .

Il semble peu fréquent, contrairement aux idées reçues, qu’il y ait des insultes ou des discriminations de musulmans ou musulmanes contre une pratique religieuse simple et non gênante, parfaitement soucieuse d’autrui . Par contre il est plus courant de trouver de la réprobation à l’encontre des pratiques religieuses ostentatoires, plus agressives et gênantes. Ainsi, le port du voile continue d’être mal vu en France, et de loin, beaucoup plus que les revendications alimentaires, qui suscitent parfois des réactions (mais il faut faire attention aux manipulations).

Il est difficile de parler d’islamophobie à propos de ce seul rejet du voile, ce que fait assez largement le CCIF. Cette réduction fausse la perception du racisme anti-musulman . D’autant que, le plus souvent ce rejet du voile est très circonscrit : Il est rare qu’il surgisse dans la rue . Il est plus fréquent dans des lieux ou chacun est contraint de supporter sa présence.

Là, comme je ne cesse de le répéter, c’est un peu comme si je restais en string dans une zone massivement composé de musulmans et musulmanes. Il faudrait bien que je m’attende à ce que les plus intolérants (pas tous) se manifestent, et certains violemment (peut-être plus encore que contre un voile !) . Pour eux (pas tous sans doute) cette tenue hypotextile serait agressive (légale ou pas - ce n’est pas ici le problème) . Certains et certaines s’en accommoderaient en regardant ailleurs ! C’est exactement ce que je fais à propos du voile islamique . Je ne dis pas un mot et je regarde ailleurs. Le seul problème serait une réception client avec un signe ostensible de religion. Il me serait imposé.

Christian DELARUE

URGENCE : Antiracisme et anti-intégrisme religieux ensemble ! C Delarue - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/URGENCE-Antiracisme-et-anti-integrisme-religieux-ensemble-C-Delarue