Une musulmane d’émancipation du NPA dans le Vaucluse. C Delarue

lundi 8 février 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 27%

Une musulmane d’émancipation du NPA dans le Vaucluse.

Le positif et le négatif : contribution au débat sur l’ambiguïté de l’affichage sexo-religieux au NPA

Un camarade du MRAP, Gérard Kerforn du MRAP (1) a exprimé une critique politique d’ordre historique procédant par comparaison avec d’autres pratiques politiques en France. Je voudrais ici rebondir sur cette contribution pour ouvrir sur d’autres questions.

Contrairement à Gérard Kerforn, je pense que l’islam est objectivement, scientifiquement, une religion des dominés. Il s’agit bien d’une des plus importante religion des peuples du sud subissant l’impérialisme du nord et au sein du nord de ceux qui subissent le stigmate et la discrimination raciste. C’est là un point important fréquemment oublié .

Religion des dominés certes mais religion quand même. Autrement dit la dimension consolatrice des misères du monde remplace le message d’émancipation. A défaut de produire une théologie islamique de libération, (ce qui est n’a pas d’existence reconnue à ce jour), la dimension émancipatrice viendrait alors de l’engagement politique complémentaire au NPA. Il y aurait alors tout lieu de s’en féliciter.

Une musulmane d’émancipation - défendant démocratie, féminisme, laïcité, voire république - apparaît dans le jeu politique qui ne voit lui l’islam que lié intrinsèquement à des dictatures islamiques. Voilà qui clarifie les choses. Du moins qui sème le doute chez ceux qui n’avaient que des certitudes. Que cela génère d’éventuels problèmes de cohérences personnelles n’est pas notre problème. Chacun ses contradictions.

Le problème - car problème il y a - est ailleurs. Le voile ou plutôt le foulard de la candidate du Vaucluse est clairement religieux. Il affiche clairement une appartenance à l’islam. Quel islam ? Quel cohérence avec le programme du NPA ? Le NPA lui n’a pas abandonné son orientation féministe ni son inscription laïque contrairement aux bêtises que certains internautes ont écrit ici ou là sur le web. Par contre cette représentante-là jette le trouble - bien qu’elle défende le programme du NPA- sur les rapports entre Islam et émancipation.

Le problème se situe dans les nuances. J’en vois trois : Quelle laïcité défend-elle ? Quelle type de féminisme met-elle en avant ? Quels rapports entretient-elle avec l’Islam ? Plus précisément , de quel islam se réclame-t-elle ? Est-il en cohérence avec le programme du NPA me semble secondaire ?

Cette jeune femme affichant tout à la fois son appartenance religieuse et son appartenance politique il est normale que les questions surgissent.

La candidate musulmane ou de culture musulmane du NPA défend le programme du NPA lequel n’interdit pas d’être croyant. On aurait pu penser que ce soit à condition de n’en faire point l’apologie. Au NPA la croyance religieuse - de quelque religion qu’il s’agisse - n’est pas interdite mais on aurait pu penser qu’elle ne serait pas exhibée. Je tiens çà d’une règle non écrite il est vrai. On aurait pu penser au regard des pratiques antérieures qu’il s’agirait d’une dimension spirituelle devant rester privée.

En fait, l’admission des croyants ne serait qu’une tolérance au sein d’une organisation dont la conception du monde est matérialiste pas nécessairement marxiste mais matérialiste néanmoins. On voit que non. Pourquoi ? La laïcité n’est pas en cause puisque chaque organisation est libre de fixer ses propres règles d’appartenance.

On peut sans doute penser qu’il s’agit du fait que cette religion est celle des dominés. Ce qui pose problème. Car tout ce qui vient des dominés n’est pas émancipateur en soi. Les religions portent plus un message de soumission au monde que de puissance d’émancipation. Participer à une praxis d’émancipation c’est donner une puissance collective d’expression et d’action pour vaincre les dominations issues du « classisme », du sexisme, du racisme mais aussi du communautarisme comme du nationalisme (2).

Or l’islam, tout comme d’autres religions, y compris la théologie chrétienne de la libération quoique moindrement , est foncièrement conservateur. Le Coran contient même des éléments réactionnaires sur lesquels s’appuient les dictatures islamiques existantes. Les musulmans ordinaires ignorent ces aspects pour partie par mimétisme à une société républicaine qui se veut démocratique et laïque. La candidate du NPA du Vaucluse aussi ignore ces éléments réactionnaires. C’est là un point fort qui fera taire tous les ignorants qui répètent qu’il y a un seul islam et que la preuve tient au silence des musulmans qui ne montrent pas un islam progressiste. Voilà une musulmane d’émancipation. C’est un point positif.

Faire ainsi l’apologie de sa religion va aussi contre les objectifs de sécularisation de la société. Le NPA n’est pas pour la sécularisation dira-t-on mais pour la laïcité ce qui est tout différent. Soit. Il faudra cependant que la représentante du NPA ajoute alors qu’ elle défend toute la laïcité française y compris la loi du 15 mars 2004 qui autorise les signes discrets à l’école mais pas les signes ostensibles. C’est une loi à laquelle les français, nationaux ou résidents, tiennent beaucoup même si le contexte de sa mise en place a pu être difficile. La bataille de la tolérance - qui n’est pas un long fleuve tranquille - ne se déroule pas au collège et au lycée.

Enfin le message du foulard peut être contraire au message du NPA. Elle se dit féministe mais un féminisme qui peut apparaître puritain, pudibond et surtout sexo-séparatiste. Certes le sexo-séparatisme n’est pas le seul fait de l’islam et du monde musulman. Le patriarcat occidental s’en accommode toujours dans les conseils d’administration des entreprises (3) Mais le NPA a plus vocation à une critique qu’à un adoubement.

Par ailleurs, le voile symbolise la respectabilité assurée contre le regard masculin. C’est là ce qui fâche le plus. Le regard masculin dans la culture islamique ne peut qu’être concupiscent. Il est réducteur. De plus, aucune éducation ne saurait apprendre aux jeunes hommes à voire en même temps la femme et l’être humain, l’objet et le sujet, la séduction sexuée et la dignité humaine. Or cet apprentissage du féminisme au sein de feu la LCR a permis l’émancipation de toute une génération d’hommes. Il serait dommage que cela cesse (4).

Christian DELARUE

Responsable national antiraciste (MRAP)

1) Gérard Kerforn Point de vue d’un militant du MRAP sur la candidate voilée du NPA

2) L’AUTRE MONDIALISATION DES PEUPLES-CLASSE :

Construire un monde commun vivable, divers, laïque, pluriel et sans sexo-séparatisme.

3) Sexo-séparatisme : La mixité dans les conseils d’administration en chiffres

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article994

Costard et burqa deux sexo-séparatismes : pour une mixité sans mur. C Delarue

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article989

4 ) Pour aller plus loin : Comment combattre l’islamisme réactionnaire sans stigmatiser les musulmans ?

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1013


Brèves

1er avril - https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples...

https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?__tn__=kC-R&eid=ARAlE0j62Ov1p020U6t2MdIVfzLy (...)

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d