Une Egalité républicaine plus loin que l’égalité de traitement ? C Delarue

lundi 11 juillet 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 4%

Une Egalité républicaine plus loin que l’égalité de traitement ?

A propos de « Une République de l’égalité » (1) de Christophe Caresche et George Pau-Langevin qui développent ce fil critique.

Note du 8 juillet reprise le 11/7/2011.

D’emblée les deux députés rédacteurs de l’essai pose la question de la prise en compte de la diversité au regard du principe de l’universalisme républicain. L’orientation de base est qu’aujourd’hui, ce n’est pas le communautarisme qui menace la République mais plutôt l’incapacité de cette dernière à tenir sa promesse d’égalité et d’émancipation.

Comme militant antiraciste je partage ce point de vue. Pour autant j’estime que l’appel de Walter Ben Michaels à l’attention de la gauche (in La Diversité contre l’égalité -2 ) est pour partie largement pertinent : « Plutôt que de consacrer notre énergie à respecter l’illusion de la différence culturelle, nous ferions mieux de travailler à réduire la réalité de la différence économique » (p148 ).

Il est certain que les inégalités sociales minent la République. Pour autant les discriminations racistes sont elles aussi une insulte au « vivre ensemble égaux avec nos différences ». Et elles sont massives. Le droit français a pourtant élargi sa gamme d’outils antiraciste en introduisant, sur injonction de l’Union européenne, les notions de « discrimination indirecte » ou « discrimination systémique » mais la tendance à la résorption des discriminations est faible. Sauf peut-être, c’est à vérifier, là ou des chartes de la diversité ont été mis en place.

A la différence du MRAP (3) les auteurs défendent les statistiques ethniques dès lors qu’elles sont encadrées. Dans cette perspective, ils soulignent l’apport essentiel du rapport de la CNCDH et de son enquête annuelle contenant des questions du type « Quelles sont le principales victimes du racisme en France ? » avec des réponses comme les Arabes, les Noirs, les Asiatiques, etc.

La fin du livre évoque la « discrimination positive ». Mais l’approche américaine de l’affirmative action fondée sur les « communautés » y est critiqué par la reprise de la démonstration de Jacques Donzelot : le modèle américain a permis à une catégorie déjà en voie d’intégration de quitter le ghetto sur une base ethnique mais les autres y sont restés. A la suite des thèses de Myléna Doytchéva (4) qui est fondé sur la mobilisation des services publics il est proposé une trame de « République multiculturelle » mais aussi, ce qui est plus contestable, un glissement allant de l’égalité vers la participation ethnique. On pense ici - ce n’est pas dans l’ouvrage - aux différences de positions prises, à propos des accompagnatrices scolaires voilées, entre le Président de la LICRA (5) qui défend une laïcité offensive qui neutralise les identités et qui incline à égalité et le MRAP (6) qui affiche une position qui respecte les différences y compris religieuses dans le cadre scolaire.

Reprenant Béatrice Durand et son livre « La Nouvelle idéologie française » (7) on pourrait dire que l’idéologie républicaine de ces dernières années répète les vieux principes du XIX sans chercher à les adapter à la réalité nouvelle beaucoup plus marquée par la diversité culturelle. Reste à savoir si le droit doit enregistrer tel quel toute diversité culturelle. Ce qui revient à reposer la question : toutes les différences sont-elles positives et à soutenir par le droit ? Certaines, par exemple, reproduisent l’oppression sexiste. Ainsi, l’excision doit être combattue et non reconnue comme une pratique culturelle. Entre le républicanisme de la droite et la République multiculturelle d’une certaine gauche il y a place pour défendre une République sociale. Il y en a besoin partout, y compris et surtout dans les quartiers populaires.

Christian DELARUE

1) L’ouvrage, que l’on trouve sur le web, est sous-titré « Contre les discriminations liées à l’origine ». C’est une publication de la Fondation Jean Jaurès. Editions Raison d’agir 2009

http://www.jean-jaures.org/Publications/Les-essais/Une-republique-de-l-egalite

2) Raison d’Agir 2009

3) Racisme : Le danger des statistiques ethniques C Delarue
http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article820

MRAP 2007 : Les statistiques ethniques inutiles et dangereuses. C Delarue
http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article867

4) Une discrimination positive à la française La Découverte 2007.

5) A Jakubowsky (psdt de la Licra) vient d’écrire un article sur les accompagnatrices voilées dans le Monde.
« Ce n’est pas à la laïcité de s’accommoder de la religion »

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/07/06/ce-n-est-pas-a-la-laicite-de-s-accommoder-de-la-religion_1544884_3232.html

6) La xénophobie d’Etat met en danger la laïcité
Déclaration du CA du Mrap : 9 avril 2011

http://www.mrap.fr/contre-le-racisme-sous-toutes-ses-formes/la-xenophobie-d2019etat-met-en-danger-la-laicite/

7) « La Nouvelle idéologie française » de Béatrice Durand Ed Stock sept 2010.