UN ISLAM REAC : Le sexoséparatisme de la prière

lundi 27 juin 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

UN ISLAM REAC : Le sexoséparatisme de la prière

On en reparle à St Denis.

Un certain sexoséparatisme de la prière met les hommes dehors en plein milieu de l’espace public, dans une grande visibilité, alors que les femmes en sont exclues et renvoyées à la maison pour prier.

Ce sexoséparatisme qui obéit aux dogmes réactionnaires des intégristes religieux musulmans (réclusion à la maison, sortie sous hypertextile, etc ) renvoie les femmes à l’invisibilité, à la sphère privé. Il est hyperpatriarcal.

Il faut ici bien mesurer la portée de cette vive critique sur les réseaux sociaux . Ce n’est ni l’islam ni les musulmans qui sont globalement critiqués à St Denis. Point d’essentialisation débouchant sur de l’islamophobie généralisée car c’est une pratique spécifique - de type intégriste - qui est réprouvée comme sexiste et patriarcale.

Pour la « gauche régressive » ce rejet de cet islam-là, celui sexoséparatiste relève de l’islamophobie. Un débat vif s’engage car ce n’est pas pas l’islam en soi qui a fait ici l’objet de critiques c’est la modalité réactionnaire de son exercice. « Tout dans la religion n’est pas respectable ». Ce sont les humains qui sont à respecter - principe de dignité humaine - pas la religion ou tout autre chose. Ce qui peut être critiqué ce sont les comportements et les pratiques humaines, y compris celles qui se réclament d’une religion. Et peu importe laquelle.

Christian Delarue


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)