Tunisie 2012 : de la photo dénudée au social. C Delarue

vendredi 13 avril 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Tunisie 2012 : de la photo dénudée au social.

A propos d’un article de Thierry Brésillon sur Rue 89 (1)

1 - Une histoire de photo anodine qui fait scandale.

Pourquoi publier la photo de cette femme presque nue à la une d’un quotidien ? Pourquoi le gouvernement a-t-il éprouvé le besoin d’envoyer un journaliste en prison pour une photo « qui n’aura fait perdre la vue à personne » ?

L’auteur de l’article intitulé « Tunisie : le corps féminin, nouveau champ de bataille » (1) « sort » alors Franz Fanon et la doctrine coloniale. Cela reste perplexe au premier abord. Le journal est tunisien, le rédacteur est tunisien, tous sont tunisiens. Ou est le colonialisme ? Mais l’auteur répond : c’est un passé qui ne passe pas ! D’accord. En quel sens ? La contradiction réside entre l’islam très majoritaire dans le pays et une modernisation imposée par la dictature Ben Ali . Cependant, et c’est rarement souligné, sauf ici, cette modernisation est finalement accepté par beaucoup. On pourrait dire que cela passe relativement bien dans un passé qui passe mal.

Ce qui passe mal c’est surtout et pour beaucoup ce coup-ci de devoir encore manger des cailloux !

2 - Le peuple-classe tunisien en attente d’une révolution.

En Tunisie, en 2011, la révolution sociale poussait ses revendications
derrière la révolution démocratique. La Tunisie a eu le "SMIC
démocratique" ( ce qui est bien mais pas suffisant) mais le néant au plan social. Le peuple démocratique tunisien a eu ses élections, son pluralisme politique en termes de partis politiques (105 dit-on) mais la question sociale est entière et première tant le chômage, les bas salaires, la misère se sont généralisés.

Les élections n’ont évidemment pas réglées la question . Mais il ne
s’agit pas seulement de dire que cela prend nécessairement du temps car on voit aussi qu’il n’y a ni projet ni volonté politique. Pire le
principal parti au pouvoir est libéral.

Ennahdha est un parti tout à la fois islamiste et libéral au plan
économique. Le néolibéralisme allie volontiers libéralisme économique et conservatisme social et politique. Ici comme ailleurs dans le monde
arabe, c’est l’alliance du Coran et de la banque ( dit Sophie Bessis sur
France culture in A quoi servent les islamistes en Tunisie ? - Idées - France Culture).

http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-a-quoi-servent-les-islamistes-en-tunisie-2012-04-12

Son islamisme réactionnaire ne fait aucun doute, dit-elle car il ne faut
pas confondre tactique et stratégie. Ce parti doit tenir compte de la
forte résistance des courants « modernes » ou « émancipateurs » de la
société tunisienne. Mais la stratégie, c’est l’islamisation et c’est à
terme l’imposition de la Charia. Son extrême-droite salafiste est pressé, son aile modérée est plus tactique et cherche « jusqu’où ne pas aller trop loin ».

Quel charia ? Certes toutes les versions ne se ressemblent pas mais
choisir entre une « bonne » (la moins mauvaise) et une (très) mauvaise
revient à choisir entre la peste et le choléra.

Christian Delarue

1) Tunisie : le corps féminin, nouveau champ de bataille | Tunisie libre | Rue89 Les blogs
http://blogs.rue89.com/tunisie-libre/2012/02/19/tunisie-le-corps-feminin-nouveau-champ-de-bataille-226645

Qui sont les (nombreux) partis politiques tunisiens ? | Tunisie libre | Rue89 Les blogs
http://blogs.rue89.com/tunisie-libre/2011/09/06/qui-sont-les-nombreux-partis-politiques-tunisiens-220493


Brèves

9 novembre 2017 - Facebook - Amitié entre les peuples - site

Facebook - Amitié entre les peuples - site
https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?pnref=lhc

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts