Théorie du genre : La colère des associations issues de l’immigration contre les rumeurs et les désinformations

mardi 11 février 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Théorie du genre : La colère des associations issues de l’immigration contre les rumeurs et les désinformations

Les récents appels à boycotter les écoles, un jour par mois, ont été largement diffusés par SMS auprès des familles de confession musulmane habitant les quartiers populaires des grandes villes françaises. Des indications en ce sens remontent encore à la fois pour témoigner de l’impact de la « folle rumeur » et pour s’en indigner. Le collectif des associations issues de l’immigration s’insurge contre ces rumeurs et désinformations propagées par une certaine droite française

Le projet expérimental, « ABCD de l’égalité », a servi de prétexte à un grand délire. Lancé conjointement par le ministère de l’éducation nationale et celui des droits des femmes et expérimenté dans dix académies depuis la rentrée 2013, le projet ABCD consiste à organiser des ateliers pour lutter contre les préjugés et stéréotypes filles-garçons à l’école, afin de corriger les inégalités entre les sexes dès le plus jeune âge.

La fronde engagée contre ce projet et les manifestations de rue de début février sont révélatrices de deux réalités inquiétantes. La première est politique. Ce mouvement a été lancé par Farida Belghoul, ex-figure de la Marche des beurs dans les années 1980 et qui a, depuis, rejoint la mouvance d’extrême droite « Égalité et réconciliation », animée par Alain Soral, antisémite affiché, fidèle soutien de Dieudonné et qui se réclame désormais du national-socialisme.

Mme Belghoul a reçu le soutien de tout ce que la droite française compte de plus réactionnaire, bien décidée à mener l’offensive contre tout ce qu’elle estime être une menace contre l’« identité de la personne » : mariage pour tous, droit à l’avortement, égalité homme-femme, débat sur la fin de vie.

Face à ce déferlement de rumeurs, de mauvaise foi et d’intoxication des esprits, le Forum des associations des luttes démocratiques de l’immigration (FALDI) a crié sa colère en affirmant haut et fort « Nous ne nous reconnaissons pas. »

Constitué en décembre 2012 par les associations issues de l’immigration et leurs soutiens, le FALDI a pour mission de porter collectivement les revendications démocratiques et légitimes de l’immigration, notamment, en matière de luttes contre toutes les formes de discrimination, de racisme et de xénophobie, ici et ailleurs et pour l’application des droits des migrants(e)s et de leurs familles.

Voici le cri d’alarme que le FALDI vient de rendre public :
« Au moment où, dans nos pays d’origine, les luttes pour la dignité, la liberté et l’égalité font rage, nous assistons en France à un déferlement de forces conservatrices et réactionnaires porteuses d’inégalité :
- inégalité revendiquée entre femmes et hommes, sous couvert de défendre des différences entre sexes qui seraient soit disant menacées ;
- inégalité entre homosexuels et hétérosexuels, avec la remise en cause de la loi sur le mariage pour tous ;
- inégalité entre les « races », dont le mot retrouve droit de cité : une ministre noire traitée de guenon, des propos racistes criés en pleine rue et, qui plus est, par des enfants ainsi instrumentalisés.

Or, nous ne voulons pas de cela pour nos enfants.
Lors de la « Manif pour tous » du dimanche 2 février 2014, une banderole écrite en arabe et en français affichait « Les Français musulmans disent non au mariage homosexuel ».

Que certains se retrouvent dans ce slogan et affichent leurs penchants réactionnaires, cela ne nous étonne guère et c’est leur choix. Mais, pour notre part, nous ne nous reconnaissons :
- ni dans ce slogan, nous qui luttons, ici et là-bas, contre la marginalisation et la stigmatisation des homosexuels ;
- ni dans les délires de la menace d’indifférenciation entre les sexes à l’occasion des « ABCD de l’égalité » expérimentés dans les écoles, nous qui devons sans relâche défendre, ici et là-bas, l’égalité des droits entre femmes et hommes ;
- ni dans les propos racistes ou complotistes – que ce complot soit fantasmé comme celui des « arabes », des « musulmans », ou comme celui des « juifs » –, nous qui avons eu à affronter le fantasme de complot de « l’Occident » pour défendre dans nos pays d’origine la liberté de conscience, qui ne peut aller sans la sécularisation du droit.

Notre mémoire est celle des luttes d’indépendance pour l’égalité entre les peuples, des luttes sociales des années 1970 revendiquant « à travail égal salaire égal », des mouvements comme « La marche de l’égalité et contre le racisme » de 1983, des associations de soutien aux luttes de femmes dans les pays du Maghreb.

C’est au nom de cette mémoire que nous rejoignons, ici et là-bas, les forces qui se battent contre toutes les inégalités et pour les libertés. »
Parmi les premiers signataires de ce manifeste, on trouve :
ADTF – Association Démocratique des Tunisiens en France
ASDHOM – Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc
ATMF – Association des Travailleurs Maghrébins de France
CRLDHT - Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie
EMCEMO – Euro-Mediterraan Centrum Migratie en Ontwikkeling (Centre Euro-Méditerranéen Migration et Développement), Pays-Bas
FTCR – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives
IDD – Immigration Développement Démocratie
Conseil des Migrants au Maroc
Femmes en Luth-Valence
Réseau Afrique Survie Migration
Sortir du colonialisme
Tunisie Culture et Solidarité
Ainsi que plusieurs centaines de personnes physiques.

MagLor vous invite à signer cette pétition en envoyant un mail de soutien à cherbib gmail.com avec ces simples mots : « Je soutiens votre manifeste intitulé « Nous ne nous reconnaissons pas… ».
- See more at : http://www.maglor.fr/maglor/societe/item/2839-theorie-du-genre-la-colere-des-associations-issues-de-l-immigration-contre-les-rumeurs-et-les-desinformations#sthash.yMVeLi58.dpuf

nb : Le responsable de ce site - Christian DELARUE antiraciste et altermondialiste - soutien cette initiative !


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)