Sous-culture sexoséparatiste sur les plages jadis en France avant le bikini.

lundi 15 août 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Sous-culture sexoséparatiste sur les plages jadis en France avant le bikini.

Le bikini est né en 1946 mais il s’est répandu massivement que plus tard. Ce serait Brigitte Bardot qui l’aurait popularisé ai-je entendu sur une radio. A cette occasion du regard sur la naissance du bikini en France on apprend qu’avant lui il sévissait une sous-culture sexoséparatiste fort contraignante pour les femmes au moment du bain.

Les femmes devaient, pour aller se baigner, se changer en cabine pour mettre des maillots hypertextiles très inconfortables - pire que le burkini très évoqué lors de cet été 2016 . A cet époque de catholicisme conservateur dominant il était exclus que les femmes puissent montrer le moindre bout de chair sur les plages.

Cette période d’hypertextile plus ou moins imposé aux femmes françaises s’est effacée - pour former ce que M De Syngly a nommé la seconde modernité - sous l’effet de la lutte contre l’intégrisme catholique et sous l’effet des luttes féministes. Il en est résulté plus de liberté et plus d’égalité entre hommes et femmes et un recul du patriarcat.

Ce mouvement de libération a été récupéré par les forces du marché mais on ne saurait confondre grossièrement le contre-mouvement de récupération de certaines idées au profit du capitalisme et le mouvement de fond de libération des femmes de cette période.

Christian Delarue

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article151633

Lire aussi : Vêtement - C’est quand je veux comme je veux !
http://amitie-entre-les-peuples.org/Vetement-c-est-quand-je-veux-comme-je-veux


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)