Socialisme et marché : Chine, Vietnam, Cuba - Alternatives Sud

mardi 1er octobre 2013
par  Amitié entre les peuples
popularité : 17%

Socialisme et marché : Chine, Vietnam, Cuba

Éditorial
Socialisme et marché sont-ils compatibles ?

La question de la compatibilité entre socialisme et marché est à la fois théorique et pratique. C’est la raison pour laquelle il faut se rappeler comment se posa le problème en URSS où, avec la NEP (Nouvelle politique économique), Lénine réintroduisit d’importants éléments du marché. La logique du socialisme s’éroda face au désir de rattraper le capitalisme par le développement des forces productives.

Les trois principaux pays socialistes actuels, Chine, Vietnam, Cuba sont passés en revue. La Chine commença les réformes dès la fin des années 1970, en débutant par les régions rurales et elle se trouve aujourd’hui dans un processus original d’ouverture au marché, où ce dernier conquiert progressivement l’espace économique, rendant la tâche de son contrôle de plus en plus difficile pour le pouvoir politique et remettant en question la réalité d’une « société socialiste de marché ».

Le Vietnam, après trente ans de guerre et de destructions et sans compensation aucune, a décidé ses réformes dans les années 1980. Les résultats économiques ont été surprenants, mais les effets sociaux commencent à devenir inquiétants.

À Cuba, c’est dès 1986 que certaines réformes furent entamées, pour retrouver une ère présoviétique du socialisme cubain. La chute de l’URSS combinée à l’embargo américain provoqua une crise sans précédents, forçant à une ouverture contrôlée vers le marché international, mais sans toutes les « conditionalités » de la Banque mondiale et du FMI. La récupération difficile et progressive au cours des dix dernières années, sans remise en question des conquêtes sociales et culturelles, a étonné le monde entier. Si un jour l’embargo devait être levé, cela créerait une situation dont les effets économiques et culturels exigeraient une nouvelle définition politique du socialisme cubain et probablement de nouvelles concessions au marché. Dans les trois pays, le monde capitaliste pèse de tout son poids pour que les éléments d’alternatives socialistes soient écartés ou transformés en échec.

La réflexion finale énumère quatre conditions de compatibilité entre socialisme et marché : privilégier la valeur d’usage sur la valeur d’échange ; limiter l’accumulation privée ; socialiser (ce qui ne signifie pas nécessairement étatiser) les principaux moyens de production et conserver un caractère non marchand aux secteurs de l’économie qui correspondent aux droits humains fondamentaux et à la culture.

lire sur :

http://www.cetri.be/IMG/pdf/Socialisme_et_marche___Chine_Vietnam_Cuba.pdf

Alternatives Sud, Vol. VIII (2001)
1 Cahiers édités par le Centre tricontinental, Louvain-la-Neuve Autorisation de reproduction ou traduction à demander à cetri cetri.be


Brèves

9 novembre 2017 - Facebook - Amitié entre les peuples - site

Facebook - Amitié entre les peuples - site
https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?pnref=lhc

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts