Roland Rappaport : une vie de combats contre les injustices. MRAP

lundi 3 juillet 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Roland Rappaport : une vie de combats contre les injustices.

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Roland Rappaport, Président délégué du MRAP en 1988/1989. Cet avocat de grand talent laissera un souvenir inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de le côtoyer dans ses combats.

Il fut l’avocat du MRAP dans le procès contre les organisations néo nazies en 80-82, contre les tenants des théories négationnistes en 82, contre Papon en 1991, dans de nombreux procès contre des actes ou des meurtres racistes. Il fut aussi l’un des avocats du mathématicien juif soviétique Chtcharansky, Il avait défendu, entre autres, au procès Barbie, Sabine Zlatin, fondatrice de la colonie d’Izieu dans laquelle des enfants juifs trouvèrent refuge pendant l’occupation nazie, dans une plaidoirie remarquable…. Son activité lui valut d’être victime d’un attentat à son cabinet d’avocat en 1977.

Ayant intégré la barreau de Paris en 1956, c’est comme collaborateur de l’avocat et résistant Jules Borker (dit Antoine) qu’il intégra le collectif d’avocats communistes assurant la défense de militants emprisonnés pour leur participation aux combats pour l’indépendance de l’Algérie. Il fut de ceux qui se succédèrent auprès de Henri Alleg pour recueillir les feuilles du manuscrit de la Question de la prison de Barberousse à Alger. Depuis juin 1957, dès l’arrestation et l’assassinat de Maurice Audin, ce jeune mathématicien, membre du Parti Communiste Algérien, qui militait auprès du peuple algérien pour son indépendance, il sera l’avocat de la famille Audin.
Le MRAP salue la mémoire de cet infatigable défenseur de l dignité humaine et adresse à sa famille, à ses proches ses sincères condoléances.

Paris le 1er juillet 2017