Religion, sexisme et racisme : Sexoséparatisme, intégrismophobie et islamophobie comme mots en refus.

samedi 8 octobre 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Pour un antiracisme engagé pour l’émancipation : oui mais lequel ?

Contribution au débat du 8 octobre 2016.

Religion, sexisme et racisme : Sexoséparatisme et islamophobie comme mots en refus.

Si le terme « sexoséparatisme » ( défini sur ce site ) n’est pas parfaitement clair pour ceux qui luttent contre l’islamophobie alors que dire de l’islamophobie !

AUTOUR DE SOI

Pour beaucoup islamophobie signifie simplement « peur de l’islam » et comme il y a dans l’islam des discours et des pratiques qui font peur - comme le recouvrement des femmes sous hypertextile par les hommes par exemple - et d’autres discours et pratiques qui, sans faire peur, sont combattues soit au titre de la dignité humaine sans dieu (refus de la supériorité de la religion), soit au titre de l’égalité hommes-femmes (féminisme), ou pour d’autres raisons, on comprends que ce mot soit refusé par de nombreuses personnes, y compris à gauche, et y compris à la gauche du PS pour être encore plus précis. Et il s’agit de personnes qui montrent souvent un intérêt pour des formes diverses d’émancipation à l’appui de théorisations instruites et des personnes qui refusent le racisme sous toutes ses formes. Donc pas de préjugés ! Pas de calomnies !

Cette gauche refuse juste - à raison souvent - un certain islam, l’islam réactionnaire (et ses adeptes dits intégristes ). Je refuse aussi cela comme la peste ! C’est clair depuis longtemps. Et plus le temps passe et plus j’estime qu’on est face à une forme d’emprise très nuisible. Pour autant il faut poursuivre le combat antiraciste dans une perspective d’émancipation. « La démocratie n’est pas une punition à infliger aux minorités » disait un appel - Egalité d’abord - signé en 2006. C’est pire encore aujourd’hui, dix ans après !

ISLAMOPHOBIE

Il se trouve que j’ai usé (étant au MRAP à l’automne 2003 et après quand ce terme s’est répandu) et que j’use encore de ce terme d’islamophobie dans un sens très précis et très rigoureux - celui d’attribution à tous les musulmans sans exception d’une critique préalable très négative de l’islam - et pas du tout pour la moindre critique de l’islam ou l’islam est en cause sans attribution précise à des croyants. Je parle par ailleurs d’intégrismophobie - terme fort compréhensible - lorsqu’on critique les fondamentalistes et autres intégristes religieux. Qui le fait ? Peu de monde à suivre les débats en cours ici ou là.

INTEGRISME

Fort peu de critiques à gauche et sur Mediapart contre l’intégrisme religieux et sa logique réactionnaire, son contenu réactionnaire. Surtout pas François Munier mon principal contradicteur ! Le sociologue Philippe Corcuff critique le fondamentalisme (ce qui est proche quoique différent) sur une base antiraciste de type intersectionnel . Je le lis . Mais étant au MRAP depuis fort longtemps je reste fidèle à une base antiraciste universaliste . J’observe d’ailleurs une tendance à intégrer, au sein du MRAP, le refus du sexisme, de l’homophobie, de l’agression de femmes jugées trop sexy (des leggings au lieu d’un short dans un communiqué) au travers de certaines positions, ce qui me paraît aller dans le sens d’un combat positif contre tout ce qui réactionnaire, même si le terme intégriste n’est pas cité. Peu importe .

La catégorie « intégrisme » a pour fonction précise comme antiraciste (et comme militant pour l’égalité hommes-femmes) d’éviter d’accuser les croyants progressistes, ceux qui tendent vers l’émancipation humaine. Par ailleurs en cas de doute - l’analyse ici n’est pas une science exacte même avec les années de lutte - on peut toujours cibler les conservateurs en moeurs, qui s’opposent eux aussi à l’émancipation humaine.

SEXOSEPARATISME

Je n’ignore surtout pas qu’on utilise aussi le mot islamophobie de façon accusatrice dés la moindre critique des signes ostensibles de religion, dès la moindre critique du voile portée par des musulmanes alors qu’il ne s’agit pas du fait, pour les critiques universalistes, qu’elles soient musulmanes . Le voile et l’accoutrement hypertextile peut être porté par d’autres croyantes bigotes que les musulmanes ou par des femmes subissant l’autoritarisme hypatriarcal des intégristes religieux sexoséparatistes qui ne sont pas musulmans. Est-ce que cela est clair ! Pour enfoncer le clou, on précisera qu’il y a des juifs haredim a vouloir faire la même chose que les musulmans intégristes pour couvrir les femmes et les pousser à la maison. Et les catholiques de jadis faisaient la même chose ! Ils ont reculé face aux féministes et au mouvement de critique des religions (critiques de l’obscurantisme et critiques des moeurs archaïques et rétrogrades). Ce serait une idéologie athée mais sexoséparatiste que ce serait la même critique, le même refus, mais adapté à la menace spécifique.

Qui n’aime pas la critique du sexoséparatisme entend de facto couvrir les turpitudes des intégristes religieux. Je le vois très bien et je ne suis pas dupe ! D’ou le maintien de cette critique avec les années ! Il s’agit aussi pour eux de se taire contre des pratiques machistes, sexoséparatistes (puisque les jeunes hommes peuvent être dehors à ne rien faire d’autre que regarder et stigmatiser) qui nuisent aux femmes qui subissent alors le harcèlement de rue et de transport. Ces femmes ne s’habillent plus librement, tout comme elles ne s’habillent pas librement dans certains pays marqués par la sous-culture sexoséparatiste (suffit d’avoir un peu voyagé). Elles tendent à mettent pantalons ou jupes longues et tenues couvertes. Le sexoséparatisme (avec ses deux éléments : réclusion à la maison et mise sous hypertextile) est une oppression et une domination masculine, adoptée aussi par les femmes.

UNE CRITIQUE

Je livre en lien ci-dessous une critique de Marie-Josée SALMON du Réseau Féministe « Ruptures » : « De l’emploi du terme « islamophobie » - Collectif et Réseau Féministe « Ruptures » http://www.reseau-feministe-ruptures.org/spip.php?article1078

(Publié en édito dans le Bulletin du Réseau Féministe « Ruptures » n° 374-Mai 2016)

Christian DELARUE

(Absent de l’AG du MRAP du samedi 8 octobre 2016)

Contre le sexo-séparatisme. - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/-Contre-le-sexo-separatisme-pour-la-