Réflexions à propos d’Ecologie et socialisme - Didier MUGUET

samedi 12 septembre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 12%

15 ans après.

Réflexions à propos d’Ecologie et socialisme - Didier MUGUET

[Ecologie et socialisme. Coordonné par Michael Löwy, Syllepse, 2005, 155 pages, 16,50 euros.]

La parution de cet ouvrage collectif d’auteurs venant d’un horizon « marxiste » proposant une redéfinition de l’écologie politique peut être une bonne occasion de faire le point sur un certain nombre de questions insuffisamment problématisées dans les milieux écologistes. L’idée d’un dialogue entre « marxistes » et « écologistes », les débats entre problématiques autour du travail et préoccupations environnementales, le lien entre rapports sociaux et « rapports à la nature », tout ça n’est pas nouveau, mais reste indispensable et matière à refontes complètes, à condition de prendre en compte des pratiques émergentes nouvelles d’acteurs sociaux qui nous incitent à abandonner des simplifications qui ont dépolitisé trop d’enjeux majeurs.

Ce recueil d’articles nous propose par la même famille d’auteurs comme la suite de l’ouvrage Capital contre nature qui affirmait envisager la façon dont la « défense de l’environnement » est inséparable de l’analyse des contradictions du capitalisme (voir EcoRev n°13). Cette tentative d’héritiers de la quatrième Internationale pour intégrer « le combat pour sauver l’environnement » (p. 13) à une théorisation post-marxiste-léniniste est annoncée avec l’objectif de concilier « deux projets de transformation radicale de la société » (p. 9), afin de constituer un courant écosocialiste.

Mais l’écologie est-elle soluble dans le socialisme ? Et quel socialisme (qui plus est annoncé comme « républicain ») ? Et de quelle écologie s’agit-il ?

On peut saluer le souhait exprimé d’envisager avec une grande ampleur la question écologique et la volonté de faire émerger une nouvelle politique de l’émancipation qui prenne en compte les questionnements des mouvements féministes et écologiques, la nécessité de revoir les catégories de pensée en vigueur dans les gauches. Cette nécessité de penser « un nouveau paradigme de civilisation » se justifiant au prétexte que les écologistes ne poseraient pas correctement la question de la critique du capitalisme, ce qui est probable, mais que ces auteurs auraient eux la solution toute trouvée ! Malheureusement comme nous allons le voir, les diverses contributions proposées n’ouvrent guère sur le dialogue attendu et semblent plus centrées sur la tentative d’auto-justification d’un socialisme qui a fait son temps.

https://www.multitudes.net/wp-content/uploads/2006/04/24-muguet.pdf


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/