RIPOSTE LAIQUE va-t-il simplement compter les bombes et les morts palestiniens ? C Delarue

mardi 6 janvier 2009
par  Amitié entre les peuples
popularité : 17%

Laïcité refuge

RIPOSTE LAIQUE va-t-il simplement compter les bombes et les morts palestiniens ?

On pouvait s’attendre que ce numéro 70 de Riposte laïque venant après celui de la publication de la Charte du Hamas (1) ressorte la charge contre l’islamisme et le totalitarisme. C’est chose faite avec le numéro 70 et un Edito au titre de "Faut-il fermer les yeux sur la nature du Hamas pour ne pas désespérer Billancourt ?"

http://www.ripostelaique.com/

La réponse est évidemment négative et le lecteur pourra y voir de plus une raison de ne rien faire, un motif de ne pas prendre position dans cette extermination en renvoyant les protagonistes aux « tous pourris » ou au « pas un pour sauver l’autre ». En fait le texte est long ce qui permet de présenter une variante plus seyante qui se veut critique des seuls extrémistes des deux bords . Problème, les extrémistes sont nombreux ; ce n’est pas comme s’il s’agissait de l’action d’une petite minorités dans chaque peuple ! Autre problème : comment ignorer décemment que c’est tout un peuple qui subit la guerre israélienne, les bons et les méchants sans distinction. Israël emploie même l’uranium appauvri ( ) pour rayer de la carte les palestiniens. Qui peut croire qu’il s’agit de « neutraliser » le seul Hamas ? Comment serait-possible au regard de la concentration d’un nombre élevé de personnes sur un petit territoire.

Pourtant Cyrano l’éditorialiste de Riposte laïque n’hésite pas à écrire que « la solution, au Proche-Orient, ne pourrait voir le jour que si chaque camp isolait ses extrémistes religieux et défendait une société laïque ». Certes mais est-ce bien le problème de l’heure ?

Sur le site amitie-entre-les-peuples.org vous trouverez une contribution écrite il y a peu mais avant le déclenchement de la guerre sur « les sionismes au pluriel » ( ) puis un autre juste après le déclenchement de la guerre qui notamment pose la question de la nature du Hamas ( ) mais en soulignant le fait qu’il fallait négocier avec eux et en tout cas considérer cette organisation politico-relgieuse comme représentant légal et légitime du peuple palestinien. Au nom de la laïcité et d’autres principes ill faudrait ignorer ce fait démmocratique ! Aujourd’hui ce n’est pas la laïcité qui est à l’ordre du jour mais le fait d’agir pour que les palestiniens survivent puis vivent en paix et en sécurité.

Voici l’extait (sans notes de références) de "Inscrire la solidarité avec le peuple palestinien dans une perspective altermondialiste pour la région".

La lutte contre l’agression d’Israël sur Gaza et la nécessaire solidarité avec le peuple palestinien ne doit pas aboutir à l’effacement de la perspective altermondialiste pour cette région du monde.

Contester fermement l’offensive d’Israël et être solidaire du peuple palestinien, ne saurait pour autant s’inscrire dans un campisme radical , bloc contre bloc totalement acritique sur le Hamas qui n’est pas une organisation à défendre naïvement notamment au regard de son islam radical non respectueux des droits des femmes et de la laïcité . On peut toujours et encore débattre du contenu de sa charte comme de ce qu’il diffuse réellement comme idéologie réelle ainsi que de ses pratiques réelles qui semblent en cours d’évolution. Non seulement on le peux mais on le doit pour deux raisons ; d’une part pour situer exactement la portée de ce que l’on nomme, à défaut de mieux, son idéologie réactionnaire (puisqu’il y a évolution) et d’autre part pour ne pas oublier la perspective d’émancipation globale avec sa dimension féminisme.

La critique du Hamas ne saurait être assimilée à du racisme islamophobique afin de faire taire la critique. Le mouvement altermondialiste combat le racisme sous toutes ses formes et défend la libre conscience des individus et donc respecte les musulmans au même titre que les autres croyants et non croyants, ce qui est le fond commun de la vraie laïcité . La critique politique porte sur les aspects réactionnaires d’un certain islam, une critique qui pourrait d’ailleurs être menée aussi contre d’autres religions en Pologne ou aux USA mais ne fait pas obstacle à la solidarité.

Cependant la nécessaire critique du Hamas ne saurait aboutir à son exclusion au plan politique car les Palestiniens ont votés pour lui. Il faut donc se méfier de l’effet de la diabolisation du Hamas qui vise pour le camp américano-sioniste (qui comprends l’Union européenne) à faire coup double, d’une part renforcer l’épaisseur du voile entre les peuples-classe du monde et la barbarie sioniste et d’autre part à délégitimer le Hamas comme organisation légitime du peuple palestinien. Le fait que le Hamas soit élu par les Palestiniens est bien à prendre en compte. Le fait démocratique n’enlève pas la libre critique mais la libre critique n’annule pas le fait démocratique.

Cela montre que dans le combat en cours, le mouvement de solidarité altermondialiste ne se place ni dans un campisme radical du type « tout l’un contre tout l’autre » mais pas plus dans un « ailleurs » constitué par un refus assez facile de la logique de camp, du type « tous barbares » ou « les extrémistes mènent l’offensive guerrière de part et d’autre ». En clair, le mouvement milite contre le sionisme impérialiste, colonialiste, guerrier mais pour l’établissement d’une organisation politique et territoriale respectueuse des droits démocratiques des différents peuples. Et ce n’est pas là quelque chose à mettre entre parenthèse maintenant pour construire l’avenir dans la région. Encore faut-il se battre pour la survie du peuple palestinien massacré en cet fin d’année 2008. Israël use même de l’Uranium appauvri.

Lire la suite et les notes sur
http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article530

Christian Delarue

*Charte du Mouvement de la Résistance Islamique - Palestine (Hamâs)

http://www.gremmo.mom.fr/legrain/voix15.htm

Sionismes (au pluriel) : le sionisme de « gauche » est-il fréquentable ? C Delarue

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article507

Parallèlement à l’offensive terrestre A Gaza, le génocide à l’Uranium Appauvri a commencé avec les bombes « GBU-39 » fournies par les Etats-Unis

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article546


Brèves

8 janvier 2017 - Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale

Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale