RAIL : USAGERS ET CHEMINOTS ensemble pour un vrai service public ! C Delarue

mardi 17 juin 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 3%

RAIL : USAGERS ET CHEMINOTS ensemble pour un vrai service public !

Une vision sociale forte et écologique allant contre une vision du train soumis aux intérêts privés et réservé aux « solvables » (catégories aisées) débouche sur la nécessaire défense d’un service public unifié du transport ferroviaire. Stop au démantèlement ! Car il s’agit bien de préparer l’ouverture totale à la concurrence d’ici 2020, de séparer ce qui peut être rentable puis ouvert à la concurrence de ce qui n’est pas rentable et sera soumis à une austérité renforcée, et de réaliser de nouvelles économies sur le dos à la fois des personnels et de la qualité de service. (Jean Gadrey sur son blog)

Réfléchissons aussi en une période qui fait le jeu des forces racistes et xénophobes abusant des tactiques du « bouc émissaire » à cette formule de division : unifier ceux qui devraient être divisés et diviser ceux qui devraient être unis.

Le service public authentique nous sert , ie sert le peuple-classe et notamment les couches modestes ; par contre sa casse sert les capitalistes prédateurs obsédés par les acquisitions source de gros profits !

Ajoutons aussi que le service public sert la cohésion sociale et nationale, sa casse sert les formations d’extrême-droite !

- SERVICE PUBLIC, politique de vie !

Le capital entendez le marché et les entrepreneurs veulent vous voir comme client. Autrement dit c’est le contenu de votre patrimoine qui les stimule, votre solvabilité pour être concis. La solvabilité est ce qui spécifie le rapport social marchand - et surtout capitaliste - entre les clients et les marchés des biens et services (marchands). En avoir donne accès (aux biens et services), ne pas en avoir et vous en êtes privé ! Logique mortifère ... voire barbare !

Ce qui rompt cette logique inégalitaire c’est la production de valeurs d’usage pour la satisfaction des besoins sociaux, notamment ceux des couches sociales modestes ! Ce qui rompt cette logique néolibérale c’est le service public !

Or les politiques de « gauche » PS et de droite s’alignent depuis longtemps sur ces politiques de libéralisations mortifères. Une pseudo-république mortifère a pour slogan : Liberté (des solvables) sans l’égalité ni la fraternité ! Point de justice sociale, notion très liée aux services publics !

Cette colusion néolibérale donne ce faisant du « grain à moudre » au FN ; mais l’oligarchie n’a pas peur du FN mais de la vraie gauche !

- USAGER , pas client !

Contre cette réduction marchande du « client » nous préfèrons nous voir comme « usager » d’un service public.

Si le service public fonctionne réellement comme service public alors il devrait permettre de fournir à très bas tarif des prestations à toutes les catégories sociales pauvres, modestes et moyennes, disons tous ceux et celles qui gagnent ici grosso modo moins de 2500 euros par mois.

Les autres plus aisés sont toujours en capacité de choisir entre entreprise capitaliste et service public ! Mais le service public n’est pas fait que pour les moins de 2500 euros par mois. L’Etat social est aussi destiné aux couches sociales aisées. Reste les très riches qui eux voient les choses autrement en général.

En effet le grand capital (les FMN ou les STN) a un projet stratégique connu, une politique prédatrice lié au système privatiste-concurrentialiste : il veut s’accaparer à bas prix les secteurs non marchands pour les marchandiser et tout soumettre à la logique privatiste-concurrentialiste, celle portée par l’Union européenne qui se fait ici grand apôtre d’Hayek (le grand ennemi de la justice sociale) ! Et dans cette affaire, la « gauche de droite » néolibérale transforme les fonctionnements et dispositifs protecteurs et casse les logiques économico-sociales favorables aux plus faibles !

Un tel service public à bas tarif serait assurément populaire ! Cela vaut pour le rail, comme pour le logement, la santé, l’éducation, etc ...

Christian DELARUE

Comme usager régulier du rail, je soutiens donc les cheminots qui luttent contre la libéralisation du rail car cette libéralisation va tuer ce qui reste encore de missions de service public et d’intérêt général en matière de transport ferrovière ! Dans la SNCF, c’est peu de chose car cette société semble se focaliser de plus en plus sur les voyageurs aisés pour accroître ses bénéfices !

Les obsessions du néolibéralisme : Rentabilité, pognon, blé et profits !


Brèves

24 septembre - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/