Qu’est venu faire le président du MRAP, mouvement laïc né de la résistance au fascisme et au racisme, dans l’émission de Stéphane Bern du lundi 25 octobre 2006 ?

vendredi 25 décembre 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 12%

Document

Opposition interne du MRAP

Qu’est venu faire le président du MRAP, mouvement laïc né de la résistance au fascisme et au racisme, dans l’émission de Stéphane Bern du lundi 25 octobre 2006 ?

En participant au débat « Peut-on critiquer les religions ? », le président du MRAP aurait dû défendre l’exercice d’un droit fondamental : la liberté d’expression. Mais notre président a choisi un autre camp : celui des religieux qui voudraient limiter cette liberté. Il invoque la loi contre le racisme, mais il en tord l’esprit. Car la loi concerne les hommes - pas les croyances ni les dieux.

Le président du MRAP a été jusqu’à établir un lien entre Redeker et ben Laden.

Si nous ne pouvons admettre les théories d’un professeur qui s’inspirent du choc des civilisations, nous ne pouvons oublier qu’il est menacé de mort, pour une pensée et une parole, par des fanatiques qui entendent imposer leurs idées partout.

En confondant de nouveau critique des religions et racisme antimusulman et antimaghrébin, Mouloud Aounit entretient une confusion permanente, en relativisant la lutte contre le racisme au profit de la défense des religions, sous prétexte qu’elles sont pratiquées par une partie des peuples opprimés.

Si le droit de pratiquer une religion doit être défendu, il importe de dire aussi que la liberté de conscience et d’expression, et la séparation des Eglises et des Etats représentent des valeurs universelles, historiquement portées par les démocrates à l’échelle internationale, qu’il convient de défendre partout.

Nous déclarons nous désolidariser de cette dérive du président de notre mouvement.

Nous ferons tout pour que le MRAP ne se perde pas, ni ne se divise, en cédant à certaines pressions communautaristes ou religieuses.

Le MRAP restera cet espace de fraternité militante qui rassemble croyants et non croyants dans l’unique but de lutter contre l’intolérance et le racisme.

Le 26 octobre 2006

Premières signatures

Nadia Kurys, vice-présidente du MRAP,

Gérard Kerforn, membre du conseil d’administration et président de la Fédération des Landes,

Horiya Mekrelouf, membre du conseil d’administration et présidente du comité de Marseille,

Didier Poupardin, membre du conseil d’administration,

Yves Loriette membre du conseil d’administration,

René Meyer membre du conseil d’administration et président du comité de Toulouse,

Evelyne Verlaque, membre du Bureau exécutif et du conseil d’administration,

Anne Savigneux, membre du bureau exécutif, du conseil d’administration et présidente du comité de Bourgoin,

Jean-Marc Bourquin, membre du bureau exécutif et du conseil d’administration,

Emmanuelle Le Chevalier, responsable du secteur discrimination,

Frédérique Ferry, membre du conseil d’administration,

Colette Maury-Lascoux, présidente du comité de Mont-de-Marsan,

François Savigneux, comité de Bourgoin,

Milène Mondi, comité de Bourgoin-Jallieu-Villefontaine,

Patrice de Rorthais, trésorier du comité de Bourgoin-Jallieu-Villefontaine,

Jean-Paul Erard, président du comité de Bourgoin-Jallieu-Villefontaine,

Danièle Poupardin, comité d’Ivry (94),

Henri Saint-Jean, comité local de Marseille,

Renée Clergue, comité local de Marseille,

France Combet et le comité local de Largentière 07,

Maya Vigier, membre du conseil d’administration, membre resf

Marie-Cécile Pla, comité Paris 18e, membre resf

Nordine Sekai, comité Paris 18e, membre resf,

Marianne Wolff, comité Paris 13e,

Pedro Fernandez, président du comité d’Aix en Provence (13)

Philippe Youchenko comité Fos sur mer et Fédération (13)