Projet de réforme constitutionnelle : un naufrage législatif ! MRAP

lundi 15 février 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

dimanche 14 février 2016

Une réforme constitutionnelle sur des questions aussi essentielles que la nationalité ou l’État d’urgence supposerait une large adhésion de la représentation nationale.

Le taux de participation des députés pour les votes des premier et deuxième articles du projet de réforme est effarant.

Comment admettre que nos libertés fondamentales soient soumises à une telle abstention record.

Comment accepter que l’extension de l’État d’urgence ou la déchéance de nationalité n’aient été approuvées dans un cas que par moins de 18 % des députés et dans l’autre par moins de 29 %.

C’est la démocratie qui est déshonorée par de tels chiffres quand un texte aussi essentiel est tributaire de telles minorités.

Ces résultats laissent une impression de naufrage législatif qui indigne les militants des droits de l’homme attachés aux libertés fondamentales et ne peuvent que réjouir les terroristes.

Le MRAP demande au gouvernement un sursaut de bon sens avec le retrait d’un projet de réforme constitutionnelle liberticide et inutile pour lutter contre la barbarie. Il continuera à exiger l’égalité des droits pour tous dans une société solidaire, ouverte, accueillante, libre et fraternelle.