Pour une large mobilisation du 4 au 7 septembre avec rebond .

mardi 31 août 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Pour une large mobilisation du peuple-classe du 4 au 7 septembre avec rebond rapide dans la foulée.

Le 4 septembre 2010 est la date de la manifestation pour les libertés
contre la xénophobie d’Etat alors que le 7 septembre est la
manifestation contre la réforme des retraites qui vise à faire
travailler plus longtemps et payer moins.

Contre la paupérisation des retraités et l’allongement du temps de travail des séniors la date du 7 mobilisera tous ceux qui entendent défendre la retraite par répartition à 60 ans pour le privé et le code des pensions pour les fonctionnaires.

Il y a un lien étroit entre le 4 et le 7 . Les thématiques sont certes
différentes mais une logique forte les relient. C’est ce qu’il convient
de souligner pour que le 4 annonce aussi le 7 septembre.

Ce gouvernement, empêtré dans de multiples affaires de collusion avec le monde de la finance dont l’affaire Woerth-Bettancourt est la dernière en date, manifeste pour sortir de la crise sociale une claire volonté de protéger les grands possédants et ce au travers d’une double dégradation à l’encontre du peuple-classe, d’une part casser les conquêtes sociales et républicaines et d’autre part de montrer un bouc émissaire .

Une telle stratégie n’est pas nouvelle . Elle évoque volontiers la crise des années 30. Au lieu de montrer les juifs comme lors du premier XX ème siècle N Sarkozy montrera les Rroms et les résidents étrangers extra-communautaires. Dans la foulée il entend passer du discours xéno-sécuritariste de type fascisant à la réduction des libertés via une réforme réactionnaire de la nationalité. Ce faisant il entend ne pas offrir de solution à la crise capitaliste autre que celle déjà portée depuis plusieurs années contre l’immense majorité des travailleurs salariés, majorité complétée par les chômeurs, les jeunes et les retraités.

Le problème pour lui est que son discours xénophobe ne trompe personne. Le fond de commerce de l’extrême-droite enfourche le cheval anti-immigré mais personne n’est dupe de l’ampleur de l’offensive anti-sociale. Le peuple-classe dans sa diversité sait bien que le capitalisme financier renfloué par l’Etat entend reprendre comme avant sa logique de rentabilité et de profit et donc de prédation offensive contre le salariat dans son ensemble, celui des entreprises financiarisées comme les autres, y compris les trois fonctions publiques.

Pour les syndicats de travailleurs salariés comme pour les associations
anti-racistes ou de défense des droits humains il importe de gonfler les
cortèges du 4 septembre pour rebondir encore plus fort le 7. Et puisque
l’on parle rebond, il est entendu que pour gagner il importe
d’enclencher une grève générale reconductible. On ne fera pas l’économie d’un tel processus de contestation soutenue avec ses hauts et ses bas.

Tous ceux et celles qui ont les yeux rivés sur les fins de mois
difficiles savent qu’un mouvement victorieux de grèves et de manifestations concentre la contestation au lieu de l’étaler sur
plusieurs mois du moins en journées dispersées. Dans ce cadre il ne faut pas craindre la pratique des "passagers clandestins". Elle est fatale dès lors que les grèves se prolongent. Il est sociologiquement attendu que tous ne fassent pas grève à chaque fois.

Ce qui compte c’est le maintien d’un flux soutenu de contestation combiné avec des temps forts de manifestations du public et du privé. Mobiliser les travailleurs du privé est plus difficile mais on ne saurait les laisser en dehors du mouvement si l’on veut réussir.

Christian Delarue

Responsable associatif (BE &CA MRAP - CA ATTAC) et syndicaliste cgt finances publiques 35


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/