Pour une démarche institutionnelle combinant représentation européenne et représentation nationale. JM Harribey

lundi 14 novembre 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Pour une démarche institutionnelle combinant représentation européenne et représentation nationale.

Extrait (final) de « C’est par où la sortie ? » par Jean-Marie Harribey - [Attac Pays d’Aix]
http://local.attac.org/13/aix/spip.php?article1378

L’amorce d’une rupture

Je fais l’hypothèse que le point délicat se situe dans l’amorce d’une stratégie de rupture avec la construction actuelle de l’UE. Jacques Sapir pense que le point de départ d’une telle rupture est la sortie de l’euro, condition nécessaire mais non suffisante, dit-il. À une sortie de l’euro comme préalable, il me semble préférable d’imposer des choix radicaux avec un autre préalable qui serait la restructuration de la dette, voire son annulation, tellement elle est illégitime[8]. La crise que provoquerait cette décision permettrait d’ouvrir un débat et un chantier politiques pour poser les ruptures qui devraient suivre :

- la monétisation des déficits publics ;

- la socialisation du secteur bancaire ;

- les freins très forts à la circulation des capitaux (taxation des transactions financières) ;

- la fiscalité sur les revenus du capital et de limitation des écarts de revenus ;

- la RTT et la défense de la protection sociale et des services publics ;

- les investissements de reconversion écologique.[9]

Toutes ces mesures seraient en contradiction flagrante avec les traités européens. Elles ouvriraient un conflit majeur avec les institutions de l’UE. En particulier, l’annonce d’une annulation au moins partielle de la dette publique (attaque directe contre les rentiers) en préalable aux autres mesures est de nature à ouvrir ce conflit sur des bases présentant beaucoup moins d’inconvénients qu’une sortie de l’euro en préalable au reste. Il faut souhaiter ce conflit en l’accompagnant d’une négociation avec d’autres pays pour qu’ils adoptent des mesures similaires, et en l’assortissant au bout d’une menace sérieuse de sortie de l’euro.

Et comment amener un gouvernement de gauche à être aussi radical ? Luttes sociales + stratégie d’unification de tous les acteurs du mouvement social. Et pour cela imposer dès aujourd’hui, en amont de toute échéance électorale, un débat profond sur les enjeux de société, en toute indépendance par rapport aux tactiques proprement partidaires.


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/