Pour un antifasciste constructif - GV

mardi 30 septembre 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Pour un antifascisme constructif par Gauthier Verton

Les critiques des anti-fascistes sont utiles lorsqu’elles font preuves de discernement.
Aussi, il faut savoir différencier l’antifascisme constructif, l’antifascisme fanatique et l’antifascisme néoconservateur. Ainsi, il y a :
- l’antifascisme constructif (qui défend des idées de gauche avec discernement),
- l’antifascisme fanatique (par amalgame qui tapent de manière binaire, c’est-à-dire sans discernement sur la gauche et qui sans le vouloir vraiment sert les intérêts de la droite et de l’extrême droite),
- l’antifascisme néoconservateur (qui est un masque de néoconservateur de droite. Il attaque les personnalités de gauche en les accusant de fascisme et agite le chiffon rouge pour entrainer les antifascistes fanatiques dans leur sillage. Ainsi, c’est dernier sont instrumentalisés.

L’antifascisme constructif (le vrai) se distingue des deux autres par le fait que lorsqu’il critique les idées d’une personne de gauche (Lordon, Kempf, Ruffin, Gresh, etc…), il se montre vigilant et non destructeur. C’est-à-dire qu’il ne fait pas comme un amalgame entre une erreur de communication et une erreur idéologique, pas l’amalgame entre une de ses idées erronées et toute son idéologie, pas l’amalgame entre une idée erronée et son identité, donc sa réputation. Ce type d’amalgame relève de l’antifascisme fanatique et l’antifascisme néo-conservateur, car dans ce cas en affaiblissant les militants de gauche, ils servent les forces de droite, d’extrême droite et le fascisme. A l’inverse l’antifasciste constructif va donc souligner les risques d’une dérive possible d’une idée ou d’une erreur de communication et non faire l’amalgame avec l’idéologie et la réputation d’une personne de gauche. Il agit avec discernement et non avec la manipulation par amalgame.

Or, de nombreux antifascistes (les antifas) attaquent à présent avec les mêmes méthodes de très nombreuses personnes connues et influentes à la gauche de gauche, Coutrot, Lordon, Sapir, Ruffin, Pierre Carles, Mélanchon, Kempf, Rabbi, Balme qui est le maire PG de Grigny et des groupes, les économistes atterrés, Attac, les associations pro-palestiniennes, des membres de la CGT, du PC, du PG, du FG....

Voici un texte de François Ruffin sur ces dérives :

http://www.fakirpresse.info/L-air-du-soupcon.html