Peux-t-on favoriser le plaisir sexuel de certain(e)s handicapé(e)s ? C Delarue

mercredi 23 septembre 2009
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Sur AgoraVox sous le titre Satisfaire la sexualité des handicapés ?

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/etre-inventif-mais-sans-61928

A propos de l’appel lancé dans l’Express « Tous solidaires avec les personnes handicapées »

Le cadre de cette discussion considère la prostitution n’est pas une activité marchande ordinaire (1). La base du propos qui suit est de considérer la prostitution comme une exploitation du corps humain féminin (le plus souvent) à abolir. A partir de là se pose la question ce principe est-il absolu ou relatif. Car un principe peut connaître des assouplissements et des exceptions. En l’espèce, faut-il créer une exception au principe de l’interdiction de la prostitution en faveur des handicapés ?

La position ici développée plaide in fine par la négative mais pour autant l’argumentation défendue ne relève pas d’une interprétation qui s’accommode aisément d’une absence de sexualité chez les handicapés.

Discuter sur le fait de savoir si la sexualité est ou non un besoin risque fort de créer une justification d’ordre biologique pour ignorer que la sexualité est une activité importante de la vie. La répression de cette vie sexuelle sous couvert de sublimation tel que Freud a pu le justifié au temps du siècle austère n’est bonne ni pour l’individu ni pour la société. Or elle est latente voire active. Elle est le pendant de la prostitution . La répression de la sexualité y compris sous sa forme sublimée s’accompagne toujours historiquement et sociologiquement de l’autorisation de la prostitution pour les « excès de contention ». Freud lui même disait que la sublimation ne pouvait être totale. Il ne s’agit pas de plaider en faveur de Wilheim Reich contre Freud. Il s’agit de promouvoir un choix de société.

Dire qu’il n’y a pas « besoin de sexe » comme il y a nécessaire « besoin de nourriture » ne permet pas de comprendre que certains se contentent de manger sans en parler particulièrement et sobrement le cas échéant (si l’effort quotidien ne réclame pas une prise alimentaire conséquente) mais se plaisent à vivre une sexualité épanouie tant que faire se peut. C’est ici il importe de dire que la sexualité est relationnelle mais aussi de l’ordre de l’imaginaire. Ces deux aspects expliquent que la psycho-sexualité soit importante chez les humains même s’il y a des différentiations parmi les humains et même chez le même individu au cours de son existence.

La machine à masturber pour les handicapés !

A partir de là, on pourrait pencher assez nettement en faveur de la masturbation des handicapés hommes ou femmes qui ne peuvent ni avoir de relations sexuelles ni se procurer par eux même une jouissance sexuelle. Pour être plus explicite, j’éprouve de la compassion pour ces handicapés ainsi privés du plaisir sexuel ordinaire que la plupart des humains connaissaient pour peu qu’ils n’aient pas subi la répression des intégrismes religieux. Pour autant peut-on en faire un droit ?

Peut-on imaginer un service professionnel rémunéré ? Il n’y aurait pas la prostitution généralisée dans la plupart des sociétés l’idée du service rémunéré serait envisageable. Au regard de l’état de nos sociétés actuelles, très clivées par le sexisme, cette exception n’est pas défendable, pas acceptable. Il reste alors à envisager l’usage de la machine à masturber en lien avec une BD « adulte » pour les handicapés. Ce faisant, je ne voudrais pas renvoyer la sexualité des handicapés à un univers froid, sans relation chaleureuse et aimante. Mais ces relations-là ne s’achètent pas (2). Pour personne.

Christian Delarue

1) CONTRE LA PROSTITUTION DES IMMIGREES ET DES FRANCAISES / CONTRE LES PROXENETES

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1698

2) EROTISME POUR L’EMANCIPATION HUMAINE
CONTRE LA VIOLENCE, LA PROSTITUTION ET LA PORNOGRAPHIE

http://www.legrandsoir.info/EROTISME-POUR-L-EMANCIPATION-HUMAINE.html


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d