Pas la haine du voleur de vélo. Christian DELARUE

lundi 18 mai 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 33%

Pas la haine du voleur de vélo. Christian DELARUE

Dès les premiers jours du déconfinement, vous avez peut-être décidé de mieux consommer et notamment d’acheter un vélo. Et on vous a volé ce vélo (non assuré). Premier juron mais au final, aucune haine contre ce voleur de vélo et c’est fort bien. Que le voleur soit français ou étranger n’est-ce pas !

En effet, si haine il doit y avoir, et on sait qu’elle surgit chez chacun et chacune (pas d’exempté ici), autant la réserver contre les puissants casseurs de l’Etat social. Eux méritent bien votre saine détestation contre des responsables et des dirigeants politiques ou des dirigeants économiques !

Il y a aussi parfois tel syndicaliste du monde du travail salarié qui s’égare, se trompe de critique et de cible - la CGT (et pas le gouvernement ou le MEDEF) - et qui, ce faisant, vient prendre le poste de « L’homme que vous aimez haïr ». Il ne l’a pas volé . A dire la vérité, il a même tout fait pour prendre le poste ! Soyons honnête . Pour autant, il y a mieux à s’occuper. Disons que dans le monde d’aujourd’hui il est pénible de devoir surveiller autant ses « à-côtés » que les ennemis d’en face !

On viendra faire la morale, plaider l’amitié entre les individus et les peuples. Est-ce possible ? Est-ce sérieux ? Dans une certaine mesure seulement ! Disons alors que cette haine doit être relativement « sublimée » et canalisée dans une action collective bien maîtrisée mais pas ignorée car elle doit servir ! C’est qu’il importe de conserver une capacité individuelle et collective à refuser les injustices systèmiques et durablement installées (cf « thatchérisation du monde »- 1) qui frappent l’humanité-classe (les 99% d’en-bas de l’humanité) et plus particulièrement les classes modestes de chaque pays.

Au sortir du déconfinement, il convient manifestement de s’opposer via une stratégie de contre-hégémonie (3) à un puissant turbo-capitalisme à deux têtes - une tête nationale (Macron et le MEDEF) et une continentale (la gouvernance de l’UE) - qui pousse tout à la fois à un tsunami social (travailler plus, bas salaires, etc - suite de la dite « thatchérisation du monde ») et à une fascisation du pays - ce que j’ai nommé avec d’autres il y a peu « libéralisme autoritaire » - doublé d’un mépris des objectifs écologiques pour les firmes multinationales qui veulent repartir comme avant voire pire qu’avant.

Ce n’est pas les initiatives qui manquent dans chaque ville d’importance !

Christian DELARUE

1) La thatchérisation du monde et l’extrême-droite économique : un trajet vers la ploutocratisation du monde.

http://amitie-entre-les-peuples.org/La-thatcherisation-du-monde-et-l-extreme-droite-economique

2) Refuser la transition vers le libéralisme autoritaire en France - Les blogs d’Attac

https://blogs.attac.org/commission-democratie/situations-non-democratiques/article/refuser-la-transition-vers-le-liberalisme-autoritaire-en-france

3) La gauche, le peuple et la stratégie contre-hégémonique (Christian Delarue) - Les blogs d’Attac
https://blogs.attac.org/contre-hegemonie/democratisation/article/la-gauche-le-peuple-et-la-strategie-contre-hegemonique-christian-delarue


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/