PEUPLE-CLASSE et DEMOCRATIE INCLUSIVE

mardi 21 avril 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 3%

PEUPLE-CLASSE et DEMOCRATIE INCLUSIVE

Le développement qui suit adopte ce principe d’étude : « Vers une théorie matérialiste-critique de la démocratie réellement existante » .
http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/150415/vers-une-theorie-materialiste-critique-de-la-democratie-reellement-existante

XX

Au temps de la dérive oligarchique de la « démocratie réellement existante » (DRE) - que les savants nomment « crise de la démocratie représentative » (pour étudier souvent ensuite les formes de « populisme ») - , la « rue » devient potentiellement un lieu et un mode d’expression démocratique-populaire des « sans pouvoirs » (Patrick Braibant), soit du peuple-classe 99% aspirant au pouvoir. La démocratie réellement existante (DRE) « fonctionne » trop au service des « puissants » et pas assez pour les « sans grades », notamment le « peuple social » (90%), pour que la scène élective et délégataire puisse être massivement valorisée. Le phénomène abstentionniste récurrent en est la preuve. Un changement d’ampleur est à prévoir pour réhabiliter le pouvoir du peuple-classe.

La question de l’AGIR est combinée avec celle du SUJET collectif agissant. Mais ces deux grandes questions sont transformées par la dynamique d’émancipation multiforme voire brouillonne et contradictoire venant d’en-bas. Les institutions démocratiques existantes (de type délégataires) doivent subir la puissance d’une institutionnalisation transformatrice. Une nouvelle institution alter-démocratique est à naître.

Elle supposera plus de responsabilité des citoyens et citoyennes de base et donc plus de temps affecté par eux à la chose publique, laquelle ne doit plus être laissée aux seules élites qui tendent de trop à un fonctionnement prédateur et a-démocratique (Thierry Brugvin). Ce qui suppose des transformations des modes de vie, des conditions de travail salarié notamment.

Il est donc à prévoir dans cette perspective un chamboulement du temps de travail - plus partagé, plus équilibré - qui va diamétralement à l’opposé de la tendance néolibérale contemporaine. Il est patent que l’oligarchie économique n’entend pas promouvoir la moindre émancipation au travail et du travail et que l’oligarchie médiatique travaille elle toujours plus à être un puissant appareil d’influence idéologique et soporifique au service du « Dieu marchand » (S Bessis). Et plus ce Dieu universalise sa logique et plus la question identitaire se généralise sous la forme de résistance du particulier, de la différence, au point de se cristalliser parfois dans des logiques intégristes-fondamentalistes. Disons ici rapidement que pour nous, la différence est respectable et richesse quand elle est comprise dans un cadre de liberté et d’égalité mais pas quand elle est prétexte à hiérarchisation sous couvert de nature ou de culture traditionnelle (avec ou sans religion). On suit là Sophie Bessis et sa thèse de la « double impasse » (Ed La Découverte). Va-t-on trouver un chemin de modernité échappant à la logique mortifère de ces deux Dieux : le religieux et le marchand ? Ni tradition patriarcale archaïque ni fuite en avant du productivisme, il faut tenter une autre modernité soucieuse du bien commun, écosocialiste diront d’autres acteurs.

I - La mobilisation dans la diversité des « sans pouvoirs » du peuple-classe contre l’oligarchie et le 1% d’en-haut.

Le peuple-classe dans la rue, des Femen aux sexoséparatistes voilées !
http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/080415/le-peuple-classe-dans-la-rue-des-femen-aux-sexoseparatistes-voilees

II - Revendication dans une société politique laïque d’une société civile inclusive.

TEXTILES ou non : Pour une société civile inclusive
http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/130415/textiles-ou-non-pour-une-societe-civile-inclusive

OU ici sous un titre différent :

Pour une société civile inclusive avec « textiles » et non textiles. C Delarue - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Societe-civile-inclusive-avec

III - La question du relativisme culturel et celle du respect de haut niveau avec une portée émancipatrice

Ni voilophobie ni stringophobie, relativisme culturel dans le vêtement.

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/170415/ni-voilophobie-ni-stringophobie-relativisme-culturel-dans-le-vetement


Brèves

24 septembre - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/