Other democracy for the people-class 99% - Une autre démocratie pour le peuple-classe 99% d’en-bas !

mercredi 17 février 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Contribution FSM 2016

Other democracy for the people-class 99% - Une autre démocratie pour le peuple-classe 99% d’en-bas.

Sortir de la « démocratie réellement existante » suppose une transformation sociale, idéologique et démocratique de grande ampleur qui donne beaucoup plus de pouvoir(s) à ceux et celles qui n’en ont quasiment pas. Autrement dit, l’accès à une « autre démocratie » (que celle existante fort rabougrie), suppose, au-delà de la question technique (les moyens) qui a son importance, un réel basculement, un grand transfert de capacités ou les aspects démocratiques, sociaux, fiscaux, idéologiques, médiatiques sont mélangés.

Il ne suffit pas de donner la parole aux pauvres, il faut aussi qu’ils soient dégagés du souci quotidien du manger pour se préoccuper de lire, réfléchir et débattre. Il ne suffit de donner la parole aux travailleurs-ses car il faut encore qu’ils puissent la prendre de façon assertive, instruite et sans souci de représailles. Sinon certains et certaines répètent la parole du maître.

Nous avons dit « basculement » à propos de la néo-démocratie « d’en-bas par en-bas pour en-bas ». Il s’agit en effet de faire reculer fortement (soit ici un processus, un mouvement ou une dynamique positive bien affirmée, même si des régressions sont pensables) la domination de la finance et des créanciers, de réduire très fortement la puissance de la caste des très très riches (0,01%) mais aussi des riches (1% d’en-haut) selon la formule de Stiglitz « Of the 1%, by the 1%, for the 1% » par l’augmentation corrélative du pouvoir social et démocratique du peuple-classe 99% d’en-bas.

Le néolibéralisme, comme étape du capitalisme financiarisé et mondialisé, assure depuis trente ans, et de plus en plus, une domination oligarchique, soit une forte « domination d’en-haut, par en-haut, pour en-haut », schématisée par la formule de Stiglitz « Of the 1%, by the 1%, for the 1% » (pas que le 0,01% d’en-haut)

Le problème n’est pas seulement, comme déjà dit ou entendu, que « le 1% se gave », ce qui est certes nuisible écologiquement (mais ils ne sont pas les seuls) et socialement (redistribution de l’argent vers le haut contraire à la justice fiscale), le problème est qu’il décide des politiques anti-sociales (austérité) sans souci des demandes populaires

Les peuples-classe 99% d’en-bas souffrent donc de cette domination surtout les couches sociales modestes et les pauvres mais sous l’effet de certaines agressions économico-financières caractérisées - comme en Grèce - ce n’est pas que les couches sociales les plus modestes qui trinquent mais le peuple-classe 99%

Alors vive l’accroissement social et démocratique du pouvoir du peuple-classe 99% d’en-bas par sa mobilisation En ce sens we are the people class 99% !

Et n’oublions pas qu’il s’agit de mobiliser, sous un régime de laïcité, un peuple-classe 99% multicolore c’est à dire un peuple antiraciste tout comme il doit d’ailleurs être antisexiste, ce qui suppose un barrage franc aux viols et violences sexistes et un net refus de la prostitution

Christian DELARUE
Altermondialiste

Reconnaissance d’une notion : peuple-classe 99%. | Le Club de Mediapart
https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/231214/reconnaissance-dune-notion-peuple-classe-99


Brèves

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts