Nous ne lâcherons rien ! ATTAC France

jeudi 21 juillet 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

18 juillet 2016

Nous ne lâcherons rien ! ATTAC France

Au lendemain des événements tragiques qui se sont déroulés à Nice, Attac exprime son émotion et sa tristesse devant ce nouveau déferlement de haine aveugle. Nos pensées et notre solidarité vont aux victimes et à leurs proches. Face à la stratégie de la tension, celles des extrémistes de tous bords, il nous faut refuser de céder aux peurs, aux stigmatisations et à la recherche de boucs émissaires. C’est pourquoi nous nous opposons à toute restriction des libertés publiques. Par nos mobilisations citoyennes, nous montrerons qu’un autre monde est possible, urgent et nécessaire.

Les mobilisations contre la loi Travail ont donné un nouveau souffle aux mouvements sociaux et réinstallé la démocratie au centre de nos mobilisations. Un gouvernement qui passe outre l’opinion publique, la majorité syndicale et le parlement est-il encore légitime ? Nous ne lâcherons rien face à cette loi, imposée via le recours honteux au « 49-3 ». Le CPE était tombé après sa promulgation à force de mobilisations citoyennes, il peut en être de même avec la loi Travail. Nous serons dans la rue à l’appel de l’intersyndicale, le 15 septembre.

Attac appelle également tous les militant·e·s à se mobiliser à Notre-Dame-des-Landes, les 8 et 9 octobre, contre un projet de nouvel aéroport nuisible et inutile, adoubé par un référendum illégitime.

Pour faire entendre notre opposition aux décisions illégitimes, nous proposons de passer à d’autres formes d’action et en particulier, à la désobéissance civique. Attac a ainsi décidé d’amplifier partout en France les actions des Faucheurs de Chaises dans les grandes banques, jusqu’à ce qu’elles ferment leurs filiales dans les paradis fiscaux ; avec comme points d’orgue, le 9 janvier 2017, procès d’un faucheur de chaise : Jon Palais, puis l’appel d’Antoine Deltour et Raphaël Halet, lanceurs d’alerte de « LuxLeaks ».

Les prochains mois seront également décisifs pour stopper les accords de libre échange négociés dans le plus grand secret. Renforçons les mobilisations avec tous les collectifs locaux Stop TAFTA et CETA !