Note de lecture N. Geerts : Une nouvelle devise ? Ph Foussier (CLR)

dimanche 10 mai 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Note de lecture

N. Geerts : Une nouvelle devise ?

par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 5 mai

Nadia Geerts, Liberté ? Égalité ? Laïcité !, éd. du CEP, 96 p.

Le petit livre de Nadia Geerts est intéressant à plus d’un titre. Il décline les questions que pose la laïcité et en dresse ainsi une définition à la fois claire et argumentée.

Nadia Geerts est belge, et démontre que contrairement aux sornettes répétées en boucle, la laïcité ne concerne pas que les Français. Même dans un État non laïque comme la Belgique, mais sécularisé, la laïcité constitue un précieux outil pour conjuguer la liberté et l’égalité. A tel point qu’elle suggère que la célèbre devise retienne la laïcité plutôt que la fraternité. Elle l’explique avec quelques arguments bien sentis dans ce petit livre.

« Aujourd’hui, de plus en plus de gens, sans nécessairement abandonner toute conviction religieuse, mènent leur vie sans se demander à tout bout de champ ce que Dieu attend d’eux, relève Nadia Geerts. Ils mangent, boivent, travaillent, font l’amour, votent, jouent, échangent des idées, tout cela sans que leurs convictions religieuses interviennent en aucune façon dans la manière dont ils mènent ces diverses activités. Ils croient peut être en Dieu mais ne vivent pas dans la peur permanente de susciter sa colère ni dans le désir permanent de lui plaire ».

Et, en tournant le dos à des années de complaisance vis-à-vis des fondamentalismes, si nous décidions de régler la vie en société sur ceux-là, qui vivent sereinement leur foi dans le respect de la loi commune ?

En posant des questions basiques qui ne sont même plus dans le champ du débat public tant les intégristes ont imposé leur logique intellectuelle, Nadia Geerts stimule notre réflexion. « Pourquoi, questionne-t–elle, les idées religieuses auraient-elles droit à davantage de protection de la part de l’État que les idées politiques ou philosophiques ? ». En effet, pourquoi ?

Philippe Foussier

http://www.laicite-republique.org/n-geerts-une-nouvelle-devise.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=facebook