Non campiste, Gilles CLAVREUL refuse le « bloc islamophobe ». Christian DELARUE

mercredi 20 mars 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Non campiste, Gilles CLAVREUL refuse le « bloc islamophobe ».

M CLAVREUL (1) refuse ce qui apparait, à lire certaines expressions publiques, comme un « bloc islamophobe » allant de l’extrême-droite au centre-gauche. Il le fait à raison car il y a raisonnement par capillarité (se rapporte à « être avec » qui est douteux et qui vous rend douteux) proche de l’amalgame. Amalgame qui était refusé de « l’autre camp » en 2015, à raison aussi, entre musulmans et terroristes, ou islamistes ou intégristes musulmans.

Il reste possible à mon avis de critiquer et contester M FINKIELKRAUT (2) :
« Renaud Camus est, de son propre aveu, l’une des inspirations majeures de Finkielkraut. Certes, ce dernier marquait en 2015, dans son livre La seule exactitude, sa distance avec l’expression de « Grand Remplacement » chère à Camus : « je ne [la] reprends pas à mon compte, car elle a immanquablement pour effet de transformer toutes les personnes d’origine turque ou arabe en envahisseurs. » Mais c’était pour affirmer le 29 octobre 2017 sur Radio RCJ que le « remplacisme global » était « dénoncé à juste titre par Renaud Camus ». Le « concept » de l’écrivain n’était finalement pas si dérangeant… »

Cette analyse de M Clavreul lui permet de s’exprimer sur ce massacre et il fournit de quoi le refuser autrement. Je ne cite ici qu’une phrase : il parle à propos de l’individu massacreur, agissant en mode « do il yourself » (premier point commun) de « bain dans un écosystème idéologique manichéen et délirant qui légitime le recours à la violence » (second point commun). Et il donne sa clé de compréhension, de type non campiste, c’est à dire valable aussi bien en Occident (ou au nord) qu’en Orient (ou au sud) : « Il existe un écosystème suprématiste comme il existe un écosystème jihadiste ».

Cette position de M Clavreul est proche de celle de Natacha POLONY dans Marianne (3).

« Des musulmans tués parce que musulmans, par un taré pétri d’idéologie haineuse dans laquelle il investit ses frustrations. C’est bien un attentat terroriste antimusulman qui a frappé la Nouvelle Zélande – et l’on préférera ce terme à celui d’islamophobe, terme dont il faudrait faire l’exégèse mais qui désigne étymologiquement la critique d’une religion, et pas la haine de ses adeptes. Un attentat antimusulman comme il y a des attentats antisémites ou antichrétiens. Et l’on tremble à l’idée qu’une telle monstruosité se reproduise et que le passage à l’acte de celui-ci en entraîne d’autres. Car alors, les identitaires de tous poils, djihadistes et suprémacistes blancs, auront gagné. »

Concernant les ambiguïtés du racisme dans la période je note des rapprochements :

- Anti-ISLAMISTE peut fonctionner comme Anti-SIONISTE (je suis personnellement l’un et l’autre - ce n’est qu’une opinion - mais je vois que çà peut poser problème parfois chez certains). Un indice c’est notamment face à l’emploi récurrent de ne jamais reconnaitre ce qui peut faire doute, à savoir le racisme subi par ceux que l’on charge aussi - et on le sait - sous un autre nom : les juifs sous couvert de sionisme, les musulmans sous couvert d’islamistes.

- Quand aux INTEGRISTES, il y a les juifs haredim qui sont de la même espèce réactionnaire que ceux musulmans. Notamment ils sont pareillement hypertextiles pour les croyantes. Ils sont aussi sexoséparatistes.

Christian DELARUE
Signataire de : Agir contre l’antisémitisme et tous les racismes - Tribune collective 2019 | Le Club de Mediapart
https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/190319/agir-contre-lantisemitisme-et-tous-les-racismes-tribune-collective-2019

Notes :

1) lire M Clavreul sur :
https://www.laurorethinktank.fr/blocnote/terrorisme-raciste-conjurer-lengrenage/

2) Alain Finkielkraut, Renaud Camus et le poids des mots | Le Club de Mediapart https://blogs.mediapart.fr/frederic-debomy/blog/150319/alain-finkielkraut-renaud-camus-et-le-poids-des-mots-0?

3) lire de N Polony : Attentat antimusulman de Christchurch, Nouvelle-Zélande : raison de plus pour sauver la laïcité
https://www.marianne.net/monde/attentat-antimusulman-de-christchurch-nouvelle-zelande-raison-de-plus-pour-sauver-la-laicite?