Non à la régression des droits des femmes en Espagne et ailleurs !

samedi 25 janvier 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Non à la régression des droits des femmes en Espagne et ailleurs !

La liberté face à l’obscurantisme !
2014 : pour nos droits, pour nos choix !

...

20 décembre 2013, le gouvernement espagnol Rajoy veut annuler la loi autorisant l’avortement, rappelant les sombres heures du franquisme.

Il revient sur la loi obtenue en 2010 qui légalisait l’avortement jusqu’à 14 semaines d’aménorrhée (22 pour raison médicale) au mépris des recommandations des textes internationaux de l’Organisation Mondiale de la Santé et de l’Organisation des Nations Unies.
Renouant avec des pratiques qui dénient la liberté de choix aux femmes, au mépris des droits humains fondamentaux, il annonce clairement son projet de société : maintenir les femmes dans un statut social étroit et de soumission.
Cette attaque du gouvernement espagnol s’inscrit dans l’offensive européenne des opposants aux droits des femmes comme l’a illustré en décembre 2013 le rejet du rapport Estrela par le parlement européen (rapport sur la santé et les droits reproductifs, traitant de l’accès aux contraceptifs et à l’avortement, de la procréation médicalement assistée, de l’éducation sexuelle et de la liberté de conscience). Ce rapport proposait que l’avortement soit de la compétence de l’Union européenne encourageant ainsi tous les états membres à l’autoriser.
Ce refus d’accepter le droit des femmes à disposer de leur corps, cette persistance à les considérer comme des sous citoyennes incapables de décider par elles-mêmes désigne l’enjeu : quelle société voulons-nous ?

Le combat des femmes, des forces démocratiques et associatives espagnoles pour ce droit fondamental est le nôtre, et nous le soutiendrons ici et ailleurs, car il est le combat de celles et ceux qui veulent l’égalité entre les femmes et les hommes.

Il rejoint les luttes que nous avons menées et que nous continuons à mener dans notre pays. Car si le droit à l’avortement est bien inscrit dans la loi française, la concrétisation du droit à travers des centres d’avortement nombreux, permettant un accueil et des soins de qualité, n’est toujours pas assurée de manière satisfaisante dans toutes les régions.

C’est aussi un soutien à toutes les femmes obligées de se rendre dans une autre région ou dans un autre pays parce que là où elles vivent l’accès à l’avortement est difficile, voire interdit.

Nous appelons à :
- lutter pour une Europe où toutes les femmes pourraient disposer librement de leur corps sans contrainte étatique et religieuse et qui intègre ces droits à la charte européenne des droits fondamentaux ;
- soutenir le combat des femmes espagnoles pour conserver l’acquis qu’elles ont gagné de haute lutte.

Les féministes espagnoles organisent une manifestation à Madrid le 1er février. Mobilisons-nous pour les soutenir.

Manifestons ensemble le 1er février :
Non à l’ordre moral qui veut gérer nos vies !
Oui à nos droits, tous nos droits et la liberté de choix d’avoir un enfant ou non !

Femmes d’Espagne, de France et d’ailleurs, unies dans le même combat !

Collectif d’organisations signataires en commentaire SUR :

***

¡No a la regresión de los derechos de las mujeres en España y en todas partes !
Defendamos nuestra libertad frente al oscurantismo !
2014 : Por nuestros derechos, por nuestra decisión !

20 de diciembre de 2013 : el gobierno español de Rajoy quiere anular la ley que autoriza el aborto, recordando las sombrías horas del franquismo.

Reviene así sobre la ley de 2010 que legaliza el aborto hasta las 14 semanas de amenorrea (22 por razones médicas) despreciando las recomendaciones de los textos internacionales de la Organización Mundial de la Salud y de la Organización de las Naciones Unidas.
Retomando las prácticas que niegan a las mujeres la libertad de elección y en un claro desprecio de los derechos humanos fundamentales, anuncia claramente su proyecto de sociedad : mantener a las mujeres en un estatuto social restringido y de sumisión.
Este ataque del gobierno español se inscribe dentro de la ofensiva europea de aquellos que se oponen a los derechos de la mujer, como quedó claro en diciembre 2013 cuando el Parlamento Europeo rechazó el informe Estrela (informe sobre la salud y los derechos reproductivos, que trata del acceso a los contraceptivos y al aborto, la procreación médica asistida, la educación sexual y la libertad de conciencia). Este informe proponía que el aborto fuera incluido dentro de la competencia de la Unión Europea, y alentaba a los estados miembros a autorizarlo. El rechazo a aceptar el derecho de las mujeres a disponer de su propio cuerpo, esta insistencia en considerarlas como sub-ciudadanas incapaces de decidir por ellas mismas nos muestra el nudo de la cuestión : ¿qué sociedad queremos ?

El combate de las mujeres y de las fuerzas democráticas y asociativas españolas en defensa de este derecho fundamental es también el nuestro. Y estamos dispuestas a llevarlo adelante aquí y en todas partes, ya que es el combate de aquellas y aquellos que quieren la igualdad entre las mujeres y los hombres.

Es a la vez el combate que continuamos llevando adelante en nuestro país. Ya que si bien el derecho al aborto está claramente inscripto en la ley francesa, su concretización a través de la existencia de centros de aborto numerosos, acogedores y que provean un servicio de salud de calidad no está asegurada de manera satisfactoria en todas las regiones.

Apoyamos y somos solidarias de todas las mujeres obligadas a trasladarse a otra región o a otro país porque donde ellas viven el acceso al aborto es difícil o está prohibido.

Hacemos un llamado a :
- Luchar por una Europa en la que todas las mujeres puedan disponer libremente de su cuerpo sin ningún control ni limitación estatal o religiosa, y que integre estos derechos a la Carta Europea de Derechos Fundamentales ;
- Sostener el combate de las mujeres españolas para conservar las conquistas que ellas han sabido ganar con su lucha.

Las feministas españolas organizan una manifestación en Madrid el 1 de febrero. Movilicémonos para apoyarlas.

Manifestemos todas juntas el 1 de febrero :
¡No al orden moral que quiere dirigir nuestras vidas !
¡Si a nuestros derechos, todos nuestros derechos y la libertad de decidir tener un hijo o no !

¡Mujeres de España, de Francia y de todas partes, unidas en el mismo combate !

https://www.facebook.com/events/463...


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)