Néo-solidarisme ou néo-socialisme - C Delarue

jeudi 4 juin 2009
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Néo-solidarisme ou néo-socialisme

Pour un monde un peu meilleur ou pour un autre monde !

Le solidarisme a une définition historique assez bien cadrée en France. Le néo-solidarisme en est une version moderne qui s’y raccroche bien, au sens ou le néo ne vient pas changer radicalement l’essence du concept initial. Par contre le Manifeste de Frédérik Ranson (1) semble s’éloigner beaucoup plus de la matrice historique du solidarisme de Léon Bourgeois et de ses proches. Il est des affiliations qui laissent perplexe.

Pour une critique du néo-solidarisme voir par exemple : Misère du solidarisme et du néosolidarisme de JJ Lakrival

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article320

Il y a quand même un point qui peut donner un sens néo-solidariste dans l’Appel c’est la phrase suivante : « Le cadre national, base de notre modèle social et du consensus entre travail et capital, est en voie de disparition, miné par le néolibéralisme et le libre-échangisme » . On retrouve l’idée qui n’est pas propre au solidarisme mais que ce dernier a fait sien pour faire pièce au socialisme voulu par les communistes durant le XX ème siècle. Si le cadre national a encore une pertinence malgré les évolutions, cela ne signifie pas que ce soit nécessairement pour accepter un consensus entre le travail et le capital, ce qui est effectivement à la racine du néo-solidarisme comme du social-libéralisme.

L’Appel du néo-solidarisme dont nous discutons fait sien une partie du programme social-démocrate : « La première idée que je tiens à souligner dans notre manifeste est celle de la renationalisation des secteurs de l’Etat et de l’économie, tant l’économie monétaire que l’économie réelle, de Fortis à Opel ». Une nationalisation est passible de deux grands usages historiques suivant ses modalités. Cette procédure d’appropriation publique peut soit s’intégrer dans une perspective néo-solidariste qui préserve un noyau dur capitaliste avec de l’économie sociale solidaire (ESS) autour, soit s’intégrer dans une perspective néo-socialiste (2) avec des nationalisations offensives menées dans le cadre de luttes sociales intenses qui posent la question de la rupture systémique au profit du peuple-classe.

Christian Delarue

1) Manifeste du néo-solidarisme - Frederik Ranson

http://flandre.novopress.info/novo-print.php?p=4078

2) Vers un néo-socialisme vert : Etendre le marché ou le circonscrire ?

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article3717

Autres critiques :

Economie plurielle : sortir du bricolage ou devenir de faux esquimaux ?

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article322

L’altermondialisme n’est pas soluble dans le néosolidarisme.

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article145
ou
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=27288


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/