Nadia Geerts : bataille entre jupe courte et voile islamique à l’école. C Delarue

jeudi 26 février 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Nadia Geerts : bataille entre jupe courte et voile islamique à l’école.

Nadia Geerts dit sur Médiapart (1) qu’elle avait d’abord comme première position le libre accès à l’école aussi bien pour les jeunes-femmes en mini-jupe que pour celles voilées. Et qu’elle a changé d’avis. Il en est de même pour moi. Nadia Geerts est, outre sa profession de prof de philo, une militante belge républicaine, laïque, antiraciste et féministe. Je suis militant (français) altermondialiste, laique, antiraciste (ex responsable national du MRAP) et antisexiste (ou pro-féministe : Zéromacho).

Sans connaître toute sa production intellectuelle, j’ai lu plusieurs textes de Nadia Geerts (dont certains sont sur amitie-entre-les-peuples.org) mais j’ignorais son évolution sur ce point. Toujours est-il que j’avais exactement la même position qu’elle au début (jusqu’en 2003-2004) à savoir « libre et égal accès à l’école aussi bien pour les jeunes-femmes en mini-jupe que pour celles voilées ». Nadia dit qu’elle a changé et qu’elle avait une position idéaliste.

C’est bien une position idéaliste et c’est vrai. Il faut dire cette vérité qui n’est pas facile à entendre pour celles et ceux qui pensent que l’on vit désormais dans des lieux sans histoire, sans conflictualité. Ils existent bien ceux et celles qui croient que les problèmes sont dans certains quartiers de Paris, Lyon, Marseilles, etc... mais pas ailleurs. Ce qui n’est pas exact . Et ce faisant je ne suis pas de celles et ceux qui plaident pour mettre des policiers dans les écoles ou des caméras partout.

Simplement sur le papier « républicain » « l’idée toutes libres et égales, aussi bien les jeunes-femmes en mini-jupe que celles voilées » est fort belle, comme notre tryptique « Liberté, Egalité, Fraternité (ou adelphité) » mais cela masque les rapports de forces.

Cette position qui fait la part égale entre deux types de jeunes-femmes sous-estime naïvement le poids des contraintes qui pèsent sur les femmes sexy (soft) à l’école ou hors de l’école, avec ou sans musulmanes voilées. Car ce serait bêtise de penser qu’il n’y a que les musulmanes voilées à stigmatiser les femmes en jupe. Les jeunes garçons un brin macho ne s’en privent pas. Il est d’ailleurs bien triste que des enseignant(e)s donnent tort aux filles et « couvrent » les garçons en cas d’altercations ou d’insultes sexistes. Ces insultes sexistes viennent aussi bien d’athées que de jeunes cathos que de jeunes musulmans très conservateurs. Ce n’est pas pour rien qu’il a fallu organiser des journées « jupe » à l’école comme dans mon département près de Vitré il y a quelques années.

Mais le voile avec les tenues très couvrantes qui vont avec font de facto une forte pression sur les autres jeunes-filles musulmanes librement habillées (au sens de « un jour comme ci, un autre comme çà »). Et les jeunes musulmans conservateurs en rajoutent. On le sait.

Nadia Geerts explique bien, en sept 2009 (2), aussi toutes les autres revendications qui surgissent avec les quelques jeunes femmes (car peu en nombre sont celles qui ne l’enlèvent pas) qui persistent à maintenir le voile islamique. Et l’interculturel, ce n’est pas de faire pression pour toutes sortes de pratiques réactionnaires.

xxx

Extrait : Voici les 7 principales revendications dites culturelles des musulmans « identitaires ».

Certaines sont plus mises en avant que d’autres en fonction de la situation. Elles sont portées par les « intégristes » ou les plus intransigeants mais pas par les musulmans ordinaires qui eux n’exigent pas de privilèges particuliers mais simplement l’égalité sans discriminations. C’est une différence importante.

1. Des horaires réservés dans les piscines et les gymnases.

2. Des cantines séparées. Les travailleurs musulmans non contents d’avoir obtenus des menus confessionnels refusent désormais que « la viande halal soit proposée à côté de plats contenant de la viande »normale« jugée impure ». En clair, ils désirent des cantines séparées
et ne veulent plus « s’asseoir à côté de personnes qui mangent du porc ! »

3. Des serveuses à « bras couverts » : les femmes de service chargées de servir les plats à la cantine doivent se présenter « les bras couverts ».

4. De ne pas aller à l’entretien d’évaluation si c’est une femme

5. Des femmes médecins dans les services hospitaliers ou les musulmanes doivent se déshabiller car les maris font pression contre les médecins masculins . La pression prend aisément la forme du passage à l’acte physique tant ils deviennent agressifs à l’idée qu’un homme puisse voir leurs femmes.

6. Une salle de prière dans l’entreprise qu’il obtiennent en créant des syndicats confessionnels

7. Des jours fériés musulmans (ce qui n’est pas impossible mais à condition qu’ils viennent en soustraction de jours fériés chrétiens)

in GOUTTE D’OR : Les revendications communautaristes des musulmans « identitaires ». - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/GOUTTE-D-OR-Les-revendications

Christian DELARUE
membre du groupe Société-Cultures d’ATTAC France

1) « Alter-égaux » : l’islam et la laïcité | Mediapart

http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/220215/alter-egaux-lislam-et-la-laicite

2) Controverse : le port du voile à l’école - 20 septembre 2009 - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=0pS_wdpLPTY

source :
http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/250215/nadia-geerts-bataille-entre-jupe-courte-et-voile-islamique-lecole ?


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)