Mme Benbassa, droit à l’hyper-textile, droit à l’hypo-textile ! Réciprocité !

dimanche 10 avril 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 14%

Mme Esther Benbassa, droit à l’hyper-textile, droit à l’hypo-textile ! Réciprocité !

Dit moins conceptuellement et plus concrètement cela donne Mme Esther Benbassa, droit au voile, droit au string (seul) ! Réciprocité !

Conceptuellement, la « question textile » va de « l’hypo-textile » du presque tout visible (sauf le sexe) à « l’hyper-textile » du presque tout cache (sauf les yeux) - Le nu et le nudisme devrait être possible !

Mme Esther Benbassa fait la leçon et se trompe (sur ce point) !

- Emancipation souple, emancipation rigide !

Elle écrit « reconnaître que toutes les femmes qui portent les jupes courtes et les vêtements sexy imposés par la mode (souvent créée par des hommes) ne sont pas non plus spécialement « émancipées » ». (1)

La comparaison entre le voile (ou le foulard) religieux type intégriste (soit musulman séxo-séparatisme soit juif haredim ) - impose ou choisi - et la mini-jupe n’est pas qu’une question de taille (couvrant-decouvrant) du vêtement ( « question textile » qui va de « l’hypo-textile » à « l’hypertextile » ) - il y a bien çà certes - mais une question de liberté car il y a très tres souvent pour celles qui disent porter librement le voile un gros defaut de souplesse car on voit surtout la rigidite comportementale du « tout le temps, chaque jour, toute la vie » alors que c’est « quand je veux comme je veux » pour la mini-jupe qui est portée de fait selon le contexte, selon le bon plaisir !

Contrainte et contrainte !

Mme Benbassa evoque la publicité et ne dit pas un mot des intégristes !

De plus la publicité incite (fortement parfois) mais n’impose pas reellement comme le font les intégristes sexoseparatistes (insulte « mauvaise musulmane » plus les baffes si pas de changement) La publicité est une simple pression sociale qui laisse le choix de porter ou non une mini-jupe avec des talons hauts ou un decoleté pour le « fun » sexy (qui fait horreur au integristes et autres rigides ) et qui n’empêche pas de porter le pantalon !

Dans les faits c’est ce qu’on voit ! On voit che ces femmes le changement, la variation, la liberte ! Pas che les musulmanes avec voile ou foulard separatiste qui couvre « chaque jour, tous les jours, toute la vie » la tête, sauf le visage mais pas que les cheveux ! Plus les mollets ou les chevilles si jupe longue !

Le pantalon n’est pas « émancipation » en soi d’ailleurs, sauf à vouloir encadrer et normaliser la diversite du vêtement féminin comme le veulent les intégristes, car on voit des pantalons fins et moulants tres sexy, parfois avec talons hauts et string apparent ! Là « sexyphobie » importante attendue !

Droit et liberté sur son corps, Chiche !

Et quid de se mettre en string poitrine nue - femme et homme - dans son jardin au printemps sans devoir se cacher des « coinces du cul » autoritaires ? Quelle reciprocite dois-je demande à nos politiques comme Mme Benbassa ? Que disent alors les pudibonds pour la reciprocite demandee ?

RECIPROCITE svp, sauf à l’ecole !
Droit sur son corps, chiche !

Christian DELARUE

1) Le voile, pas plus aliénant que la minijupe, par Esther Benbassa - Libération

http://www.liberation.fr/debats/2016/04/05/le-voile-pas-plus-alienant-que-la-minijupe-par-esther-benbassa_1444176

NB Martine TORTI explique à raison ur Liberation que

Pour vendre, le capitalisme, encore appelé « paradigme marchand », ou néolibéralisme économique, comme on voudra, s’accommode de tout, des corps féminins dénudés comme des corps couverts, des fesses exposées comme des cheveux cachés, du string comme du burkini.

Elle ajoute concernant la bourde de Mme Laurence Rossignol

Laurence Rossignol n’aurait certes pas dû utiliser le mot « nègre » ni comparer le port du voile à l’esclavage des Noirs. Elle a reconnu avoir eu tort, attitude qui n’est guère fréquente du côté du personnel politique. Il semble que, pour certains, ce mea culpa soit insuffisant. Que veulent-ils ? Inscrire au fer rouge sur son front une marque d’infamie ?

in Se mettre du côté de celles qui n’ont pas le choix - Libération
http://www.liberation.fr/debats/2016/04/05/se-mettre-du-cote-de-celles-qui-n-ont-pas-le-choix_1444178


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)