Même les femmes cadres se font siffler dans la rue. C Delarue

mercredi 17 octobre 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 13%

Même les femmes cadres se font siffler dans la rue.

Un sexo-séparatisme invisible derrière la mixité apparente.

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/161012/meme-les-femmes-cadres-se-font-siffler-dans-la-rue

Les « rappels à l’ordre sexués » montrent que tous les espaces publics ne sont pas pareillement mixtes. C’est ce qui ressort d’une étude dont un article du Monde fait écho.

La rue, fief des mâles Par Fanny Arlandis 4/10/2012

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/10/04/la-rue-fief-des-males_1770418_3246.html

Une femme est trois plus abordée dans la rue qu’un homme. Et ce n’est pas toujours parce qu’on a perdu son chemin. Il n’est pas rare qu’elles subissent sifflements et même insultes. Si les femmes cadres plus que les femmes du rang sont relativement protégées par leur statut sur le lieu de travail, du moins certains lieux, car le harcèlement sexuel est récurrent, il est à remarquer qu’elles ne sont pas épargnées des rencontres insécurisantes dans la rue. C’est ce qu’on nomme les « rappels à l’ordre sexués ». La ville et ses espaces publics sont le lieu des incivilités bien plus que des agressions physiques proprement dites. Les violences s’exercent surtout sous le toit conjugal ou familial.

J’avais remarqué plus d’une fois la différence de comportement des femmes sur un même lieu en fonction de l’heure. A midi au soleil le lieu est mixte. On voit beaucoup de femmes et d’hommes et plusieurs femmes sont en jupe et habillées comme elles veulent. Le soir tard, je vois des groupes d’hommes et de jeunes hommes à discuter dans la rue. Les femmes sont alors plus rares et rasent parfois les murs. Les jupes sont recouvertes d’un manteau long. Le pantalon est dominant.

Quant aux jeunes filles, elles ont plusieurs contradictions à gérer quand elles sortent le soir : s’habiller de façon plus séduisante pour la soirée elle-même, mais ne pas attirer les regards sur le trajet, surtout dans le métro qui est un espace très dangereux le soir, comme les stades de foot largement destinés aux mâles, enfin les pressions des parents. Les femmes aisées qui ne prennent jamais le métro sont moins agressées mais ne sont pas épargnées par les incivilités.

Revendications :

- Vous aimez nous voir en jupe (quand nous le voulons) alors soyez gentils avec nous : pas de vulgarité, pas de grossièreté, pas d’insulte, pas de regards intrusifs, etc...
- Avoir des rues plus propres sans tessons de bouteilles à lancer
- Des rues surtout bien éclairées
- Penser à créer plus des espaces mixtes ou les femmes sont nombreuses.

- etc

Christian DELARUE


Brèves

1er avril 2019 - https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples...

https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?__tn__=kC-R&eid=ARAlE0j62Ov1p020U6t2MdIVfzLy (...)

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d