Manifeste pour un nouvel internationalisme des peuples en Europe

jeudi 21 mars 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 9%

Manifeste pour un nouvel internationalisme des peuples en Europe

Ce Manifeste du réseau ReCommonsEurope a été élaboré par un collectif de chercheuses et chercheurs, de militantes et de militants provenant d’une douzaine de pays d’Europe qui ont souhaité proposer un plan à mettre en œuvre par des forces de gauche populaire qui veulent stimuler un changement social favorable au plus grand nombre et qui arriveraient au gouvernement dans un pays d’Europe avec l’appui du peuple mobilisé. Il s’inscrit dans le cadre du projet « ReCommonsEurope » initié par deux réseaux internationaux, le CADTM et EReNSEP, ainsi que par le syndicat basque ELA afin de contribuer aux débats stratégiques qui traversent la gauche populaire en Europe aujourd’hui. Il a été élaboré au cours de réunions tenues en 2018, et rédigé de manière collective en 2019. Il prolonge notamment l’appel intitulé « Les défis pour la gauche dans la zone euro », texte collectif présenté par plus de 70 co-signataires en février 2017 (http://www.cadtm.org/Les-defis-pour-la-gauche-dans-la).

Un programme qu’un gouvernement de gauche populaire devrait mettre en œuvre pour apporter des réponses immédiates à l’urgence sociale et écologiqueNous avons rédigé une proposition cohérente concernant les engagements, les initiatives et les mesures que devraient prendre les forces de gauche populaire. Ce manifeste à vocation pratique, propose un programme qu’un gouvernement de gauche populaire devrait mettre en œuvre lors de la première année de son mandat, pour apporter des réponses immédiates à l’urgence sociale et écologique, et vaincre les résistances que les forces conservatrices et les institutions qui les représentent ne manqueront pas de lui opposer. Les propositions portent sur les principaux problèmes auxquels un gouvernement populaire devra faire face de manière urgente dès son arrivée au pouvoir. La Manifeste s’adresse également aux mouvements sociaux (syndicaux, associatifs, citoyens) qui luttent aux niveaux local, national et international pour les droits humains fondamentaux et l’égalité de toutes et tous, pour l’émancipation sociale et la démocratie, et contre la destruction des écosystèmes. Le programme inclut également des objectifs à moyen et à long termes qui pourraient être partagés et assumés entre les organisations politiques et les mouvements sociaux de la gauche populaire.

Notre objectif est de soumettre ces analyses et propositions à la discussion de la gauche sociale et politique et de l’ensemble des militant-e-s et des citoyen-ne-s en Europe qui sont convaincus qu’il faut prendre un virage radical si l’on veut répondre aux grands défis de l’heure. L’Europe traverse une crise majeure et prolongée. L’Union européenne continue de se construire de manière anti-démocratique et au service des plus riches. De manière répétée les secteurs populaires manifestent dans les rues et dans les urnes leur rejet des politiques appliquées depuis des décennies par les gouvernements – et le plus souvent coordonnées et soutenues par les institutions européennes –, ainsi que leur volonté d’un changement radical. Ces dernières années, plusieurs occasions ont été manquées, notamment en 2015 en Grèce.

La crise climatique, les violentes politiques d’austérité, le danger représenté par une extrême droite raciste et xénophobe ne rendent que plus urgente la définition d’une stratégie associant auto-organisation populaire, mouvements sociaux et organisations politiques, afin de mettre la politique au service du plus grand nombre.

Liste des 150 premiers signataires

ALLEMAGNE
Angela Klein, revue SOZ
Jakob Schäfer (militant de la gauche syndicale, Allemagne)
AUTRICHE
Christian Zeller (professeur de géographie économique, membre de Aufbruch für eine ökosozialistische Alternative, Autriche)
BELGIQUE
Anne-Marie Andrusyszyn (directrice du CEPAG, Belgique)
Eva Betavazi (CADTM, Belgique et Chypre)
Olivier Bonfond (économiste au CEPAG, Belgique)
Camille Bruneau (CADTM Belgique)
Juliette Charlier (CADTM Belgique)
Tina D’angelantonio (CADTM Belgique)
Virginie de Romanet (CADTM Belgique)
Jean-Claude Deroubaix (sociologue, Belgique)
Ouardia Derriche (Belgique)
Grégory Dolcimascolo (ACiDE)
Anne Dufresne (Sociologue, GRESEA)
Chiara Filoni (CADTM, Belgique et Italie)
Corinne Gobin (politologue, Belgique)
Gilles Grégoire (militant pour l’audit citoyen de la dette ACiDe, CADTM Belgique)
Giulia Heredia (CADTM, Italie)
Nathan Legrand (CADTM, Belgique)
Monique Lermusiaux (retraitée militante syndicale, Belgique)
Rosario Marmol-Perez (militante syndicale FGTB, artiste, Belgique)
Herman Michiel (éditeur du site Ander Europa, Belgique et Pays-Bas)
Alice Minette (CADTM Belgique)
Christine Pagnoulle (Université de Liège, ATTAC, CADTM, Belgique)
Adrien Péroches (Militant CADTM Bruxelles et ACiDe Bruxelles)
Madeleine Ploumhans (ACiDe et CADTM Liège, Belgique)
Brigitte Ponet (travailleuse sociale, CADTM Belgique)
Daniel Richard (secrétaire régional interprofessionnel de la FGTB Verviers, Belgique)
Christian Savestre (Attac 2 Bruxelles, RJF, Acide)
Éric Toussaint (politologue, économiste, porte-parole du réseau international CADTM, Belgique)
Felipe Van Keirsbilck (secrétaire général de la Centrale Nationale des Employés - CNE, Belgique)
Christine Vanden Daelen (féministe, CADTM Belgique)
Magali Verdier (militante féministe, Belgique)
Roxane Zadvat (comédienne, Théâtre Croquemitaine, CADTM Belqique)
BOSNIE-HERZEGOVINE
Selma Asotić (poète, Bosnie-Herzégovine)
Danijela Majstorović (Université de Banja Luka, Bosnie-Herzégovine)
Svjetlana Nedimovic (activiste, Sarajevo, Bosnie-Herzégovine)
Tijana Okic (philosophe, militante politique, Bosnie-Herzégovine)
CHYPRE
Stavros Tombazos (économiste, Chypre)
CROATIE
Dimitri Birac (coordinateur de l’organisation Croatian Center for Workers’ Solidarity, Croatie)
DANEMARK
Poya Pakzad (conseiller en politiques économiques, Alliance Rouge-Verte, Danemark)
ÉTAT ESPAGNOL
Walter Actis (Ecologistas en Accion, État espagnol)
Daniel Albarracin (économiste, Podemos, État espagnol)
Yago Alvarez (journaliste, activiste membre de la PACD, État espagnol)
Joana Bregolat (membre de Desbordem, militante de Anticapitalistas, Catalogne - État espagnol)
José Cabayol Virallonga (Président de SICOM (Solidaritat i Comunicació), journaliste, Catalogne - État espagnol)
Raúl Camargo (député de l’assemblée de Madrid, militant à Anticapitalistas, État espagnol)
Pablo Cotarelo (EReNSEP, État espagnol)
Sergi Cutillas (EReNSEP, CADTM, Catalogne – État espagnol)
Josu Egireun (revue Viento Sur, État espagnol)
Laia Facet (Anticapitalistas, Catalogne - État espagnol)
Sònia Farré (militante, ancienne députée pour En Comú Podem, Catalogne - État espagnol)
Ignacio Fdez del Páramo (Arquitecto-Urbanista, Concejal de Urbanismo y Medio Ambiente Ayto de Oviedo, SOMOS OVIEDO-UVIEU, Asturies, Etat espagnol)
Iolanda Fresnillo (sociologue, PACD, État espagnol)
Anna Gabriel (ex députée de la CUP au parlement Catalan, actuellement en exil en Suisse, État espagnol)
Ricardo García Zaldívar (economista, ex-Coordinador de Attac España)
María Gómez Garrido (Profesora de sociología, Universitat de les Illes Balears, miembro de Anticapitalistas)
Laura Gonzalez De Txabarri (ELA, pays basque)
Joana Garcia Grenzner Periodista especializada en gènero i comunicación y activista feminista. Catalunya
Yayo Herero (anthropologue, écoféministe, État espagnol)
Cuca Hernández (Coordinadora de ATTAC España)
Juan Hernández Zubizarreta, (professeur d’université, membre de l’Observatoire des multinationales en Amérique latine (OMAL), Pays basque - État espagnol)
Petxo Idoiaga (Fondation Hitz&Hitz, Viento Sur, État espagnol)
José L. Gómez del Prado (Université de Barcelone, Centre d’études internationales - École diplomatique de Barcelone, AEDIDH, État espagnol)
Janire Landaluze (ELA, Pays basque – État espagnol)
Mats Lucia Bayer (CADTM, État espagnol)
Fátima Martín (journaliste, CADTM, État espgnol)
Alex Merlo (assistant parlementaire de Miguel Urban Crespo (eurodéputé, Podemos), État espagnol)
Anna Monjo (éditrice, Catalogne - État espagnol)
Natalia Munevar (militante, PACD, assistante parlementaire de Miguel Urban (eurodéputé Podemos), État espagnol)
Mikel Noval (ELA, Pays basque – État espagnol)
Jaime Pastor (rédacteur en chef de Viento Sur, État espagnol)
Laura Pérez Ruano (profesora y abogada, parlamentaria de Orain Bai-Ahora Navarra, Etat espagnol)
Griselda Piñero Delledonne (CADTM, Catalogne – État espagnol)
Eulalia Reguant (membre du secrétariat national de la CUP, ancienne députée et conseillère municipale, Catalogne - État espagnol)
Jorge Riechmann (philosophe, écrivain, Ecologistas en Acción, État espagnol)
Rubén Rosón (Médico, Concejal de Economía y Empleo del Ayuntamiento de Oviedo, SOMOS OVIEDO-UVIEU, Asturies, Etat espagnol)
Carlos Sánchez Mato (responsable des politiques économiques de Izquierda Unida, État espagnol)
Ana Taboada Coma (Abogada, Vicealcaldesa de Oviedo, portavoz de SOMOS OVIEDO-UVIEU, Asturies, Etat espagnol )
Aina Tella como coordinadora de Relaciones Internacionales de la CUP, Catalunya
Mónica Vargas Collazos (anthropologue, militante, Bolivie et Catalogne - État espagnol)
Lucía Vicent (professeur d’économie à l’Université Complutense de Madrid, État espagnol)
Esther Vivas (journaliste, Catalogne – État espagnol)
FRANCE
Marion Alcaraz (NPA, Le temps des Lilas, France)
Myriam Bourgy (paysanne, CADTM, France)
M. Sofia Brey (écrivaine, ancienne fonctionnaire du Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, France)
Vicki Briault Manus (PCF, CADTM France)
François Chesnais (économiste, professeur émérite à l’Université Paris 13, France)
Jeanne Chevalier (candidate France insoumise aux élections européennes de 2019)
Annick Coupé (syndicaliste, ATTAC France)
Léon Crémieux (syndicaliste du transport aérien retraité, NPA, France)
Alexis Cukier (EReNSEP, France)
Véronique Danet-Dupuis (cadre bancaire, déléguée syndicale et défenseuse du salarié, animatrice du livret banque France Insoumise, France)
Penelope Duggan (International Viewpoint, France)
Pascal Franchet (président du CADTM France)
Isabelle Garo (philosophe, France)
Norbert Holcblat (économiste, NPA, France)
Michel Husson (économiste, France)
Pierre Khalfa (Fondation Copernic, France)
Yvette Krolikowski (CADTM France)
Michael Löwy (sociologue, France)
Laurence Lyonnais (Ensemble Insoumis, écosocialiste, candidate France insoumise aux élections européennes 2019)
Jan Malewski (journaliste, revue Inprecor, France)
Myriam Martin (porte-parole de Ensemble !, France)
Christiane Marty (ingénieure, Fondation Copernic, France)
Corinne Morel Darleux (auteure et militante écosocialiste, France)
Ugo Palheta (sociologue, NPA, Contretemps, France)
Dominique Plihon (économiste, ATTAC France)
Laura Raïm (journaliste, France)
Marlène Rosato (Ensemble, EReNSEP, France)
Catherine Samary (économiste, ATTAC France, NPA, France)
Patrick Saurin (CADTM France)
Alejandro Teitelbaum (avocat en droit international des droits humains, France)
Aurélie Trouvé (économiste, ATTAC France)
Sophie Zafari (syndicaliste FSU, France)
GRÈCE
Marie-Laure Coulmin (CADTM, Grèce)
Katerina Giannoulia (membre du Conseil général de ADEDY – confédération de la fonction publique –, membre d’Unité Populaire, Grèce)
Stathis Kouvélakis (EReNSEP, Grèce et Royaume-Uni)
Costas Lapavitsas (économiste, SOAS – Université de Londres, EReNSEP, Royaume-Uni)
Moisis Litsis (Journalist Greece)
Sotiris Martalis (DEA, Grèce)
Sonia Mitralias (féministe, CADTM, Grèce)
Giorgos Mitralias (journaliste, Grèce)
Antonis Ntavanelos (DEA, Grèce)
HONGRIE
Judit Morva (économiste, militante, Hongrie)
IRLANDE
Brid Brennan (analyste politique, militant, Irlande)
ITALIE
Marta Autore (Communia Network, Italie)
Fabrizio Burattini (syndicaliste de l’Union Sindacale di Base, Italie)
Eliana Como (membre de la direction nationale CGIL, Italie)
Gippò Mukendi Ngandu (enseignant, Sinistra Anticapitalista, Italie)
Cristina Quintavalla (ATTAC-CADTM Italie)
LUXEMBOURG
Justin Turpel (ancien député déi Lénk – la Gauche, Luxembourg)
David Wagner (député déi Lénk – la Gauche, Luxembourg)
PAYS-BAS
Willem Bos (SAP-Grenzeloos, Pays-Bas)
Maral Jefroudi (co-directrice de l’IIRE, Pays-Bas)
POLOGNE
Katarzyna Bielińska (philosophe et politologue, Pologne)
Zbigniew Marcin Kowalewski (chercheur pour les mouvements sociaux, Pologne)
Stefan Zgliczyński (directeur de l’édition polonaise du Monde Diplomatique, Pologne)
PORTUGAL
Francisco Louça (économiste, Bloco de Esquerda, Portugal)
Alda Sousa (enseignante à l’Université de Porto, Bloco de Esquerda, ancienne députée européenne de 2012 à 2014, Portugal)
Rui Viana Pereira (traducteur, sound designer, CADTM, Portugal)
ROYAUME-UNI
Gilbert Achcar (professeur à SOAS – Université de Londres, Royaume-Uni)
Terry Conway (Resistance Books, Royaume-Uni)
Fanny Malinen (chercheuse, activiste, Royaume-Uni)
Michael Roberts (économiste financier, Royaume-Uni)
SERBIE
Andreja Zivkovic (sociologue, Marks21, Serbie)
SLOVÉNIE
Ana Podvrsic (sociologue, économiste, Slovénie)
SUISSE
Jean Batou (professeur d’histoire contemporaine, député, solidaritéS, Suisse)
Marianne Ebel (ancienne députée solidaritéS, vice-présidente de la Marche mondiale des Femmes Suisse)
Sébastien Guex (professeur à l’Université de Lausanne, solidaritéS, Suisse)
Stéfanie Prezioso (professeure d’histoire internationale à l’Université de Lausanne, solidaritéS, Suisse)
Beatrice Schmid (enseignante, Suisse)
Juan Tortosa (CADTM Suisse)
Charles-André Udry (économiste, directeur du site alencontre.org et des éditions Page 2, Suisse)

Pour le texte complet : http://www.cadtm.org/Manifeste-pour-un-nouvel-internationalisme-des-peuples-en-Europe


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/