MRAP35 : Cleunay et les migrants : Jusqu’où peut aller la haine ?

lundi 4 août 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Communiqué du MRAP Ille et Vilaine

Cleunay et les migrants : Jusqu’où peut aller la haine ?

Le MRAP s’indigne des incidents violents qui se sont produits dans la nuit du 1er au 2 août et dont ont été victimes les migrants qui ont planté des tentes derrière l’école Champion de Cicé à Cleunay.

Par deux fois, des individus – 3, puis 7 hommes - ont « visité » leur campement de fortune en frappant sur leurs tentes avec des objets métalliques, en proférant des injures à caractère raciste et en jetant au sol leurs maigres provisions alimentaires. En menaçant aussi de revenir !

Une plainte a été déposée. Le MRAP Ille et Vilaine saisira le procureur de la République pour qu’une enquête sérieuse soit menée et des poursuites engagées envers les coupables.

Après les injures racistes, le passage à l’acte et les violences physiques : le MRAP s’inquiète qu’une telle dérive se manifeste à Rennes. C’est hélas ! la prévisible évolution d’un discours de stigmatisation qui s’est intensifié contre les migrants ces dernières années jusqu’au plus haut niveau de l’État. Le passage à la haine et à la violence en découle quasi inévitablement.

Sans solution d’hébergement, l’indifférence et l’impéritie de la Préfecture comme de la Ville de Rennes ont contraint cette soixantaine de migrants, hommes, femmes et enfants, à recourir à cette installation de fortune avec le soutien de l’Association Un toit c’est un droit. Ce n’est pas faute d’avoir alerté les autorités : même un hébergement sur le Camping des Gayeulles a été refusé par la Ville.

Attend-on qu’il y ait des blessés pour enfin leur accorder un hébergement décent et la sécurité dont ils croyaient pouvoir enfin trouver en France ?