MRAP : Droit et « séparatisme islamique » - P Mairat, R Le Mignot, JF Quantin

dimanche 13 septembre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 17%

MRAP : Droit et « séparatisme islamique »

Lettre ouverte du Collège de la Présidence du MRAP : Pierre Mairat, Renée Le Mignot, Jean-François Quantin

Monsieur Ali Tokayev, tchétchène du Daghestan, de nationalité russe, a fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français émanant de la préfecture de Tarbes. Cette OQTF a été confirmée par le tribunal administratif de Pau.

La décision s’appuie sur un rapport de police émanant de l’adjoint au chef de service du SRDT65. Les termes de ce rapport concluent que Monsieur Tokayev procède du « séparatisme islamique » en se référant au mot employé par le chef de l’État.

La notion de séparatisme ne repose sur aucun fondement juridique qui permette une décision aussi grave qu’une OQTF. Le fonctionnaire adjoint au chef de service du SDRT65 anticipe donc sur le travail des parlementaires puisque le Président de la République a décidé de légiférer sur la question.

Plus grave encore, sans précisions, sans éléments circonstanciés, le rapport affirme que Monsieur Tokayev s’inscrit "dans une communauté tchétchène à majorité salafiste prônant un séparatisme culturel, social et politique. »

Monsieur Tokayev est musulman et comme la plupart des hommes musulmans, il va à la mosquée chaque vendredi. Monsieur Tokayev est bénévole au Secours Populaire de Tarbes, il fréquente des personnes, hommes ou femmes, de différentes nationalités et de toute confession. Toutes les personnes qui le côtoient dans ce cadre laïque, sans aucun problème social, culturel ou religieux, ont été comme lui sous le choc face à ce qu’ils ont perçu comme calomnieux.

Cette accusation émanant de la police nationale et portant sur une communauté de croyants de la ville de Tarbes, dont certains comme Monsieur Tokayev fréquentent la Grande Mosquée Omar Ibn Al Khattab, est grave : elle contribue à entretenir la stigmatisation de tous les musulmans.

Monsieur le Ministre, vous avez à juste titre déclaré à propos des tags racistes inscrits mercredi 2 septembre sur la mosquée de Tarbes votre « Dégoût face à la découverte ce matin de tags injurieux sur une mosquée de
Tarbes". Nous partageons cette indignation.

Il convient en effet de se mobiliser contre les actes anti-musulmans. Malheureusement, le rapport concerné de la police nationale de Tarbes contribue à entretenir le climat de suspicion dont souffrent les musulmans.

Nous vous demandons de faire procéder au retrait de ce rapport qui entretient une rumeur délétère et qui a entraîné l’OQTF visant Monsieur Tokayev.

Collège de la Présidence : Pierre Mairat, Renée Le Mignot, Jean-François Quantin

MRAP - Mouvement contre le Racisme de pour l’Amitié entre les Peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris