Les soignants face à la flexibilité des effectifs. S Mainhagu

mercredi 25 septembre 2013
par  Amitié entre les peuples
popularité : 13%

SÉBASTIEN MAINHAGU

Résumé : L’auteur décrit la pratique de gestion flexible des effectifs soignants et ses limites, en apportant un éclairage sociologique sur les rapports politiques, les oppositions culturelles et des effets de contexte, notamment sur le contenu de l’activité de travail. Cette réflexion se base sur une étude de cas longitudinale d’une clinique de court séjour française pour laquelle les modes de recueil d’informations ont été diversifiés. Les résultats révèlent des effets pervers d’une telle pratique sur les conditions de travail et la fidélisation du personnel. Les oppositions des soignants sont motivées par la défense de leur autonomie mais aussi des valeurs qui sont en rapport avec le contenu du travail. Ces mécanismes seront décrits à travers ces variables et leurs liaisons. Nous expliquons pourquoi cette pratique est rejetée lorsque la flexibilité est seulement de nature quantitative et organisationnelle, ne permettant pas les apprentissages et l’acquisition de compétences pourtant nécessaires dans ce type d’activité exercée par un personnel qualifié.

La suite sur le pdf

‎documentation.fhp.fr/documents/16816P.pdf

http://documentation.fhp.fr/documents/16816P.pdf


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/