Les oligarchies, le social et le sociétal. C Delarue

mercredi 28 mai 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 15%

Les oligarchies, le social et le sociétal.

« L’extrême droite jette à ses électeurs des os à ronger, toujours les mêmes : l’étranger, la sécurité, l’ordre petit-bourgeois, le nationalisme. Comme des chiens affamés, les déchus et les déçus se pourlèchent les babines de ces vieux restes réchauffés, tandis que les affaires se corsent dans leur dos ». C’est de Juliette Keating sur son blogici.

Il y a cet aspect auquel il faudra répondre, mais il y a aussi ce que l’on a longtemps appelé la « question sociale ». Elle peut se cacher derrière un mauvais vote ! « La Famille Le Pen et les fascistes français et européens ont compris ,avec une partie de la bourgeoisie, qu’il faut coller à la colère populaire appauvrie par l’austérité et le chômage permanent en progression constante . » écrit Bernard Sartron sur Bellaciao !

Voilà résumé toute l’ambiguité !

La montée du FN va déboucher sur des fronts communs qui risquent de perdre les exigences de la situation avec le temps, à savoir refuser les politiques austéritaires et anti-sociales contre le peuple-classe, aussi bien les couches modestes que moyennes. Il ne va pas suffire de riposter contre le FN sans rien changer aux politiques néolibérales menées depuis plusieurs années dans divers secteurs.

Ce qui est alors visé c’est bien le pouvoir oligarchique , tant au plan national, continental (UE) que mondial, car il empêche les solutions favorables au monde du travail. Une lutte « classiste » renouvelée, tantôt dans un cadre national, tantôt au plan européen ! Là ou on peut ! Le syndicalisme européen va devoir aussi se poser des questions !

1 - La domination oligarchique encore et toujours !

Ce que disent les couches d’appui des oligarchies : Servir le peuple, peuple-nation plus que peuple-classe, en servant d’abord et toujours les puissants, les grands maîtres de la nation et du monde ! En invoquant parfois l’intérêt général et en pensant que le « petit peuple » ouvrier, employés et paysans n’y verra que du feu !

La domination oligarchique semble à beaucoup ne s’exercer que dans le cadre démocratique en la transformant en gouvernance autoritaire. C’est une erreur. Non seulement elle pèse contre le « système démocratique réellement existant » pour amoindrir le pouvoir des citoyens mais, en plus, elle a un rôle anti-social (politique d’austérité, politique de privatisations, etc...) contre les peuples-classe de la nation (France) ou du continent (Union européenne). Elle a aussi une fonction de retardement de la transition écologique. Elle est aussi à la pointe du combat militaro-impérialiste dans les pays du sud. Cela fait beaucoup !

2 - Urgence printemps 2014 : La réponse à la question sociale en évitant des travers connus.

La montée de la « crise démocratique » (ci-dessus) s’analyse pour partie comme une incapacité des oligarques à résoudre la question sociale par le haut, ie par des politiques de justice sociale, de résorption des inégalités.

Mais cette réponse sociale voire socialiste ne doit pas se faire par une politique impériale accélérée ou une politique anti-écologique. Il faut aussi veiller à fortifier la démocratisation vers une alter-démocratie et non la diminuer par des débats qui évitent de montrer les véritables responsables en montrant des « boucs émissaires ». Ce que font les racistes et autres xénophobes.

Il n’est pas mauvais de rappeler concernant l’impérialisme la formule « alter » : « Il y a du Nord au Sud et du Sud au Nord » donc il y a aussi des classes dominantes, des bourgeoisies possédantes dans les pays d’Afrique ou ailleurs dans le Sud.
Il y a aussi du sud - les peuples-classe - dans les pays du Nord ou ce sont les oligarchies qui décident et financent les opérations militaires et celles ensuite d’implantation de structures économique lors de l’après guerre, notamment pour reconstruire.

3 - La question dite sociétale : culturelle, religieuse, laïque et de genre .

Les peuples du sud sont souvent (pas toujours) très religieux ou mystiques. C’est dira-t-on « l’opium de la créature accablée ». Cette religion peut prendre divers aspects dont l’obscurantisme qui n’est pas le plus nuisible car il y a surtout l’intégrisme. Il y sévit massivement. Et il est certain qu’il faille combattre fermement l’intégrisme . Pour autant, et c’est important, il est tout aussi certain que cela ne doit surtout pas être le prétexte à intervention militaire du Nord contre le Sud. Tout au plus peut-on apporter une aide financière ou matérielle mais aucune oligarchie du nord n’a le droit d’intervenir au sud.
L’intégrisme religieux est aussi porteur d’oppressions diverses contre les autres religions, les femmes, les athées mécréants. Le fait qu’il existe des athées racistes et sexistes n’est pas une excuse pour ne pas riposter aux intégrismes religieux. Car ces derniers apportent une forte justification idéologique aux jeunes hommes qui n’est pas à négliger. Tout comme le STRASS en France par ailleurs apporte lui un fort soutien au proxénétisme et à la prostitution.

Christian Delarue


Brèves

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

26 août 2016 - Schéma : Peuple nation, peuple-classe, peuple social.

Schéma : Peuple nation, peuple-classe, peuple social.
http://www.legrandsoir.info/schema-peuple-nati

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/