Les limites transcivilisationnelles à la liberté de s’habiller (ou pas) !

samedi 26 avril 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Les limites transcivilisationnelles à la liberté de s’habiller (ou pas) !

Ces limites tendent à s’universaliser comme idée de « juste position » en matière de dress code mais il y a encore de fortes résistances !

XX

Face à la répulsion réelle mais contenue du voilage intégral ou quasi intégral (visage apparent seul) ou face à sa critique rationnelle se pose la question, outre celle de l’emprise des religions sous leurs aspects les plus réactionnaires, des limites d’ordre civilisationnel à la liberté d’aller hypercouvert(e) comme d’aller nu(e) . Pourquoi face à la montée du sexoséparatisme contre les femmes et du voilage (choisi ou imposé aux femmes musulmanes), ne pas défendre alors l’idée d’aller tout nu (ou presque : seins nus) hors des plages (naturistes) l’été ? La réponse semble être parce qu’un certain ordre de civilisation s’y oppose ! Avec des limites variables !

On ne montre pas son sexe (et les seins pour les femmes) hors des plages (naturistes pour le sexe) ; et parallèlement, on ne montre pas plus, à l’opposé, un corps humain complètement caché (ou presque - visage seul) hors de chez soi. Voilà grosso modo l’idée de la limite apportée au relativisme culturel des sociétés les plus libérales de moeurs , rapportée à ce sujet.

Cette idée, souvent non explicite, diffuse, est soutenue par l’idée de réciprocité : si l’un (nudisme) est permis alors l’autre (voilage) aussi . Ce fut le cas à San Franscisco il y a peu ! Si, au contraire, l’un est interdit alors l’autre aussi !

Et cet ordre est très libéral pour certains (seins nus sans problème par exemple ) et plus strict pour d’autres, tout en étant quand même relativement libéral (pas de seins nus mais mini-jupe sans problème par exemple). Mais pour les sexoséparatistes c’est « on cache les femmes » et on ne discute pas !

L’idée de réciprocité signifie qu’il faut un parallèlisme des interdits des extrêmes : pas plus de voiles et autres tenues couvertes que de seins nus en ville (par exemple). Les juristes parlent de parallèlisme des formes (pour autre chose). L’idée est là !

Pour les hommes la défense se limite à cacher le sexe (comme pour les femmes) mais les fesses sont moins interdites, objet de plus de tolérance (cf string) ! Les fesses sont ici, sur ce point, à un même niveau de tolérance que les seins des femmes soit une sorte de zone intermédiaire qui bénéficie de plus de tolérance. Tolérance variable selon les individus et les sociétés.

Pourtant les seins nus ne choquent pas tout le monde, hommes ou femmes ! Certain(e)s s’en accommodent aisément (sauf peut-être dans un cadre de proximité et de face à face soutenu - mais comme le voile par ailleurs pour certains). Cela est différent du sexe nu , bien que les seins soient très largement considérés comme très fortement séduisants ! Pas tous les seins certes et c’est un effet des stéréotypes inculqués mais très prégnants . Mais, au-delà de ces petites distinctions, cette séduction des seins pour les hommes hétérosexuels est considérée comme largement maîtrisable (1) ; du moins par la fraction éduquée des hommes mais pas du tout pour d’autres. Absolument pas.

L’égalité (entre hommes et femmes) dans la liberté est pour eux impossible ! Les sexoséparatistes (religieux surtout) ne supportent pas qu’une femme soit séduisante ou sexy un jour et « cool » un autre et encore différente un troisième jour ! Le « quand je veux comme je veux » pour les femmes est une absolue impossibilité d’ou leur obsession rigide de chaque jour, de chaque instant, de cacher les femmes d’autorité. Il ne s’agit pas de simples pressions mais d’une ferme interdiction d’aller non couverte. Les normes peuvent d’ailleurs être très précises.

Chistian Delarue

1) Pour ma part quand j’ai mis « un oeil » dans un décolleté - ce qui arrive parfois assez instinctivement sans que j’en sois (en général) très culpabilisé - je fais alors attention d’assurer à cette personne mon respect humain. Voir ma « théorie du double regard » sous : « Le réductionnisme comme mécanisme d’oppression sexiste et/ ou raciste ».

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/240213/le-reductionnisme-comme-mecanisme-d-oppression-sexiste-et-ou-raciste

En un sens ce texte se distingue assez d’un précédent : Voile et string : relativisme culturel !

Voile islamique et mini-jupe / string : relativisme culturel !

Le relativisme culturel admet la diversité des pratiques corporelles, mais pour autant il ne tolère pas les oppressions et les dominations.

Les hyper-textiles, les textiles minimalistes et les nudistes : diversité et tolérance !

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/120713/voile-et-string-relativisme-culturel


Brèves

24 septembre - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/