Les antiracistes universalistes en queue de manifestation pour la dignité ce samedi 31 octobre 2015

dimanche 1er novembre 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Les antiracistes universalistes en queue de manifestation pour la dignité ce Samedi 31 octobre 2015.

Contre le racisme sous toutes ses formes sans soutien aucun aux intégrismes religieux !

La manifestation des discriminé(e)s et racisé(e)s s’est déroulée ce 31 octobre 2015 derrière la banderole « Marche de la dignité contre le racisme ». Etaient ciblés les violences policières (Nos quartiers ne sont pas des stands de tirs !), les contrôles policiers au faciès, les humiliations, les discriminations subies. Ce fut un succès.

C’était bien le peuple-classe 99% multicolore, avec une forte composante « quartiers populaires » (les "couches sociales modestes subissant humiliations et discriminations), qui manifestait joyeusement contre le racisme ce dimanche.

cf notre texte Marcher pour le peuple-classe multicolore, multitextile et multicivilisationnel !
http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/241015/marcher-pour-le-peuple-classe-multicolore-multitextile-et-multicivilisationnel

La lutte contre l’antisémitisme n’y était pas manifestement représentée, sauf par l’UJFP d’une certaine manière, alors que cette manifestation déclinait bien ici ou là les différentes formes de racisme à combattre arabophobie, négrophobie, islamophobie, rromophobie. Il y a là une sorte de « communautarisme des luttes antiracistes » qui est plus que paradoxale à mon sens mais qui témoigne sans doute d’une incapacité à être efficace pour l’antiracisme universaliste et indivisible.

Les antiracistes universalistes qui ont souhaité manifester - après vif débat parfois - pour une France multicolore et non raciste étaient donc en queue de manifestation laissant la manifestation aux « minorités racisés ».

Why ? Il s’agissait et « il s’agit de parler au nom de toutes les « minorités racialisés », mêlant victimes du racisme anti-Noirs, islamophobie, romophobie, comme la stigmatisation des populations des quartiers, et de revendiquer leur autonomie »

Le PIR y était très groupusculaire ! Fin de l’épouvantail agité car son influence est certes plus large que son poids militant, mais ce n’est pas le PIR qui était à la manoeuvre comme on a pu le dire . Malgré quelques slogans racialistes (cf plus haut) l’antiracisme défendu massivement n’était pas celui du PIR. Il était largement universaliste.

Néanmoins, il s’agissait bien d’une manifestation antiraciste menée par les discriminé-e-s et notamment les femmes du MAFED (intersectionnalité ici) et non par les organisations de gauche ou antiracistes classiques.

Avec cette manifestation quelque chose change semble-t-il dans le paysage antiraciste, français car ce n’est plus les jeunes des quartiers qui sont invités à participer à une manifestation organisée sans eux mais c’est au contraire la diversité des racisés et discriminés qui organise la manifestation et « autorise » en quelque sorte les organisations antiracistes universalistes « classiques » à manifester derrière eux. A voir à l’avenir !

Christian Delarue

L’appel d’Amal Bentounsi

« Aujourd’hui en France, si vous n’avez pas la bonne couleur de peau (...) vous pouvez mourir aux mains de la police », a lancé au micro Amal Bentounsi, la porte-parole de la Mafed. Le 8 mai dernier, cette femme, dont le frère a été tué par un policier à Noisy-le-Sec en 2012 alors qu’il tentait d’échapper aux forces de l’ordre, avait lancé un appel pour se mobiliser contre « l’impunité » dont bénéficieraient les forces de l’ordre lorsqu’elles poursuivent des Noirs et des Arabes relate Le Monde.