Le marxisme social-démocrate est-il encore un marxisme ?

vendredi 18 mars 2022
par  Amitié entre les peuples
popularité : 9%

Le marxisme social-démocrate est-il encore un marxisme ?

Dire « Nous ne nions pas la lutte des classes. Elle est active, elle avance et elle recule » et en rester là ce n’est pas être marxiste. C’est un marxisme social-démocrate qui s’accommode du système capitaliste dominant.

Aucune alternative systémique n’est visé. Aucune émancipation globale avec plusieurs émancipations (classisme, sexisme, racisme)

Citons le passage de la lettre de Karl Marx à Weydemeyer du 5 mars 1852 :

" En ce qui me concerne, ce n’est pas à moi (Karl Marx) que revient le mérite d’avoir découvert l’existence des classes dans la société moderne, pas plus que la lutte qu’elles s’y livrent. Des historiens bourgeois avaient exposé bien avant moi l’évolution historique de cette lutte des classes et des économistes bourgeois en avaient décrit l’anatomie économique. Ce que j’ai apporté de nouveau, c’est :
- de démontrer que l’existence des classes n’est liée qu’à des phases historiques déterminées du développement de la production ;
- que la lutte des classes mène nécessairement à la dictature du prolétariat ;
- que cette dictature elle-­même ne représente qu’une transition vers l’abolition de toutes les classes et vers une société sans classes
."

xx

Parenthèse 1 : Le premier matérialisme de Marx avant le Capital évoque « l’activité sociale productive ». Il pense assez peu la dynamique du capital mais dans son matérialisme plus abouti Marx a pu préciser dans le Capital que l’activité économique et sociale de production est clivé par des rapports sociaux antagoniques (le second matérialisme de Marx), ceux qui voient, pour le dire schématiquement, le patron s’approprier la plus value sur la force de travail exploitée en faisant travailler plus et payer moins .

Parenthèse 2 : Le capitalisme comme mode de production et distribution fondé sur la recherche du profit ne recouvre pas toute la société même s’il est dominant et s’il y tend. Autrement les services publics et la Sécurité sociale tout comme les coopératives sont a-capitalistes car hors recherche du profit .

Retour à la formule de mars 1852 avec cette question :

Voulons-nous aller vers le socialisme (à la place de la dictature du prolétariat) en donnant vraiment beaucoup plus de place aux services publics et aux coopératives ainsi qu’à la Sécurité sociale pour les sortir cette activité productive de la marginalité du système capitaliste ou voulons-nous simplement rester dans ce cadre en l’aménageant un peu sans bousculer la sphère centrale capitaliste et ses logiques dominantes (comme le PS et la CFDT) ?

Autre point important  : la réduction du temps de travail (RTT) et l’âge de la retraite avec des droits conséquents : Va-t-on vers les 32 heures hebdomadaires voire les 30 heures sur 4 jours sans perte de salaire (sauf pour les très hauts salaires supérieurs à 15000 euros) ou pas ? Va-t-on vers l’âge de 60 ans pour la retraite avec une pension correcte ou pas ?

Christian Delarue


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/