Le droit des « islamistes » de manifester. C Delarue

vendredi 21 septembre 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 18%

Le droit des « islamistes » de manifester.
par Christian DELARUE

Dans un éditorial du Figaro (19 septembre), « Islamisme : le devoir de réagir » Yves Thréard conclut par ces mots : « les pouvoirs publics doivent interdire [les prochaines manifestations], s’interposer, condamner leurs instigateurs », avant de lancer son cocorico : « La France ne peut se laisser marcher sur les pieds. » Et le quotidien titre sur trois colonnes à la « une » : « Les islamistes veulent encore manifester à Paris. »

Ces islamistes ont dans un Etat de droit le droit de manifester tout comme les lepènistes ! On pourrait dire qu’il s’agit des mêmes fous furieux contre les libertés, le droit des femmes, la laïcité, les droits sociaux.

C’est à la gauche de revendiquer le refus du racisme en France (et notamment l’islamophobie) mais aussi le droit de critique des religions y compris par le blasphème surtout quand cela ne révulse que les radicaux, les obscurantistes, les autoritaires (qui réclament la tolérance pour eux mais pas pour les critiques). C ’est une position parfois difficile à tenir mais c’est celle qu’il faut arriver à développer dans une perspective d’émancipation.

Observons que le blasphème n’est pas à réserver aux symboles de l’islam. Ceux du judaïsme n’ont pas plus à être protégés pas plus que ceux des chrétiens. Le tout doit se faire sans que l’on puisse y voir une atteinte aux juifs ou au chrétiens.

Christian DELARUE