Le MRAP salue une dernière fois son ami, Marcel Courthiade, linguiste et historien du peuple rrom

lundi 8 mars 2021
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Le MRAP salue une dernière fois son ami, Marcel Courthiade,
linguiste et historien du peuple rrom

Marcel Courthiade, enseignant de langue rromani à l’INALCO, linguiste et historien du peuple rrom, nous a quittés jeudi 4 mars.

Sa disparition affecte tous ceux qui s’attachent à la lutte contre les préjugés et le racisme envers les Roms, quelle que soit leur origine, Français ou migrants. Il nous manquera et nous lui sommes reconnaissants pour les outils qu’ils nous laisse afin de continuer à mener cette lutte.

L’histoire et de la culture rroms, dans leurs diversités régionales, sont absentes des programmes scolaires autres qu’universitaires. Les travaux de Marcel Courthiade, et notamment son dernier livre « Petite histoire du peuple rrom, première diaspora de l’Inde » paru en 2019, sont autant d’outils pour lutter contre l’ignorance, grande composante de l’antitsiganisme en France. Face à toutes sortes de mythes sur l’origine des Roms, il donnait accès à une histoire réelle, commençant par une migration au début du XIe s. et se poursuivant par des parcours multiples de groupes très divers dont il étudiait l’évolution des parlers.

Le MRAP l’avait invité à plusieurs de ses rencontres. Lors du colloque « Discriminés d’hier, discriminés d’aujourd’hui » organisé par IMADR et le MRAP en 2016 il avait présenté l’histoire du peuple rrom et les enjeux de son écriture, toujours confrontée à des formes de négationnisme, que ce soit la minimisation du génocide nazi ou la négation pure et simple d’une identité rrom.

En 2014, sur l’esclavage, il était intervenu sur le thème « Du parcours historique des Rroms : des premières traces de 1’esclavage (1385) aux abolitions (1848, 1855, 1856) dans les principautés danubiennes ». En 2006, lors du colloque « Tsiganes, Rroms, Gitans, Gens du voyage » son intervention sur « L’identité rromani : telle qu’elle existe et telle qu’elle est perçue » s’attaquait à nombre d’idées reçues (« voleurs de poules », « éternels marginaux », ...), et rendait leur historicité à des notions mal connues.

Comme il était l’auteur de « Sagesse et humour du peuple rrom : proverbes rroms bilingues romani-français », nous lui avions demandé de témoigner à un procès contre Jean-Marie Le Pen, inventeur en 2012 d’un soi-disant proverbe rom. Son intervention avait donné à l’audience la dimension d’un passionnant cours d’histoire et de civilisation.

Il n’avait de cesse de faire mieux connaître la langue, la culture, l’histoire des Rroms, agissant pour leur inclusion dans les programmes scolaires auprès des autorités en France et dans d’autres pays, présent lors d’expositions, débats, projections, dans les lieux les plus divers.
Marcel Courthiade agissait aussi au niveau international, au sein de l’Union Rromani Internationale.

Le MRAP gardera vivante la mémoire de Marcel Courthiade, afin de faire reconnaître au peuple rrom ses indéniables apports à la culture européenne. Il partage la tristesse de sa famille et de ses amis.