Le MRAP et Patrick TORT dans les années 80.

vendredi 30 décembre 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 13%

Le MRAP et Patrick TORT dans les années 80.

La lecture en cours du dernier livre de Patrick TORT (Qu’est-ce que le matérialisme ? 2016) m’a amené à reprendre des ouvrages antérieurs de lui et même certains datant des années 80, période ou il était membre du MRAP.

J’ignore tout de Patrick TORT avant 1982 comme membre du MRAP en tout cas (voir wikipedia pour le reste) mais j’ai deux « preuves » (ci-dessous) qu’il suivait les débats du MRAP dans les années 1980 en participant aux AG du MRAP.

1 - Sur « Misère de la sociobiologie » (PUF 1985) - ouvrage collectif très instructif pour un antiraciste - il est noté qu’il s’agit du Congrès de Pantin du MRAP du 9 juin 1985 (qui a discuté - de mémoire - du thème « Assimilation-intégration-insertion » mais a surtout validé le droit de citoyenneté des résidents non nationaux )

JPEG - 255.7 ko

2 - Sur « La pensée hiérarchique et l’évolution » (Aubier - Résonnances 1983) il est noté AG MRAP Limoges du 18 octobre 1986 (dont je ne me souviens plus du contenu mais c’est ici secondaire et même hors sujet)

JPEG - 46.9 ko

3 - 1988 : Patrick TORT a soutenu publiquement l’ex-PCF Pierre Juquin lors de la Présidentielle de 1988 et il a été exclus du MRAP de ce fait. Le MRAP marquait encore à l’époque ses liens avec le PCF. A l’époque j’étais pour ma part tout à la fois membre du MRAP (à Brest -jusqu’en 84 - puis à Rennes) et trotskiste à la LCR.

J’ai eu le plaisir de le rencontrer plus tard à Rennes avec l’association rennaise « Culture et Politique » (à compléter)

Patrick Tort fut une chance pour le MRAP et ses militant-e-s. Car ce fut comme une obligation pour nous de s’instruire en profondeur (1) - hors université ici - sur des thèmes divers à partir de brillants travaux scientifiques.

Christian DELARUE

1) Exemple : La conscience courante et une grande partie de la conscience savante identifie évolutionnisme et darwinisme. A tort écrit Tort (1). Le darwinisme est une théorie biologiste transformiste dont on peut localiser rapidement le noyau de scientificité original dans le principe de la descendance modifiée par sélection naturelle. L’évolutionnisme est une philosophie qui s’est manifestée sous sa forme la plus systématique dans l’Angleterre industrielle du XIXe siècle par le truchement principal des oeuvres d’Herbert Spencer.

1 in Introduction de La pensée hiérarchique et l’évolution.