Le MRAP dénonce les procès intentés par le mouvement d’extrême-droite AGRIF à l’encontre de messieurs Saïdou et Saïd Bouamama

samedi 17 janvier 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Le MRAP dénonce les procès intentés par le mouvement d’extrême-droite AGRIF à l’encontre de messieurs Saïdou et Saïd Bouamama

Ce procès s’inscrit dans une période où les atteintes à la liberté d’expression se multiplient.
Les crimes dont ont été victimes les dessinateurs de Charlie Hebdo, les procès instruits préalablement à la tuerie contre les journalistes par leurs détracteurs, les scandaleuses tentatives de faire interdire la pièce Exhibit B, le procès intenté à Saïd Bouamama et Saïdou, s’inscrivent dans les mêmes logiques liberticides.
L’Agrif, organisation d’extrême-droite intégriste chrétienne, les mouvances qui instrumentalisent l’islamophobie contre Charlie Hebdo ou celles qui ont porté plainte contre les représentations d’Exhibit B procèdent, au-delà de leurs idéologies respectives différentes, d’une même logique de censure que le MRAP dénonce.
La liberté d’expression, dans la mesure où elle ne heurte pas les lois en vigueur, ne saurait être soumises aux ordres des liberticides de toutes obédiences.
Au-delà de nos désaccords avec Saïdou et Saïd Bouamama qui peuvent exister, le MRAP fait confiance à la justice pour débouter le mouvement d’extrême-droite AGRIF, comme elle l’a fait dans le cas d’Exhibit B.

Paris, le 17 janvier 2015