La promotion de l’islamiste Iquioussen : France 2 récidive. M Louizi

dimanche 19 mars 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Ecrire sans censures ! » La promotion de l’islamiste Iquioussen : France 2 récidive.

Le Qatar critiqué …

Le lundi 13 mars 2017, au journal de 20h de France 2, présenté par David Pujadas, on a enfin parlé de ces politiques, soupçonnés d’avoir reçus des « cadeaux » à l’odeur de la corruption pétrodollar, de l’émirat du Qatar : cette base arrière stratégique et financière des Frères musulmans. France 2, me disais-je, a enfin décidé de livrer à l’opinion publique quelques noms, et pas tous, de quelques politiques français, ciblés par la stratégie « soft power » des qataris. Enfin, à l’heure de grande écoute, le journaliste d’investigation, Christian Chesnot, a pu promouvoir, même furtivement, son livre-investigation « Nos très chers émirs, sont-ils vraiment nos amis ? »[1], paru chez Michel Lafon, en octobre 2016.

On aurait aimé que l’on donne aussi la parole à la journaliste Bérengère Bonte, auteure de « La République française du Qatar : petits arrangements et grandes compromissions »[2] (février 2017), ne serait-ce que pour apporter une petite nuance, au sujet presque anecdotique, de cette montre de luxe, que Bruno Le Maire avait reçu en cadeau, de l’émir Hamad ben Khalifa al-Thani en 2009. Dans l’ouvrage de Christian Chesnot et de George Malbrunot, l’ex-candidat à la primaire de la droite et du centre, dit avoir remis cette montre au « Mobilier National ». Une information certes confirmée par l’enquête de terrain de Bérengère Bonte, mais avec, tout de même, une petite nuance. A la page 23 de son ouvrage, on apprend que la montre, offerte par l’émir à l’ex-ministre de l’Agriculture, était de la marque « Patek Philippe », coûtant quelques dizaines de milliers d’euros. Toutefois, et selon les services du « Mobilier National », la montre déposée le 8 octobre 2009, par un conseiller de Bruno Le Maire « n’est pas la même, c’est une Audemars Piguet » : « Le mystère demeure », écrit Bérengère Bonte !

… mais Iquioussen promu !

La présence espérée de la journaliste d’Europe 1 pouvait aussi servir de fil conducteur, dans un deuxième temps, pour faire la transition avec le reportage suivant, qu’a proposé David Pujadas aux téléspectateurs. Car il était aussi question, entre autres, d’un personnage, un jeune islamiste très actif au sein de la fédération socialiste du Nord, et aussi au sein de l’association politique « Actions Citoyennes », qui roule désormais sans ambiguïté pour la député-maire socialiste de Denain, Anne-Lise Dufour-Tonini et pour son entourage. Ce personnage est désormais très connu grâce aux médias du service public et grâce à quelques titres très bienveillants, pour ne pas dire complaisants, de la presse écrite française, nationale comme régionale, à l’image de : Le Monde, Le Parisien et l’édition valenciennoise de La Voix du Nord. Pour ne citer que ces trois-là.

Bérengère Bonte le cite à la page 308 de son livre-enquête. Il s’agit du fils aîné du frère musulman Hassan Iquioussen, Soufiane de son prénom, directeur du « Garage Solidaire du Hainaut ». Celui qui a remporté le « Trophée des cités » en 2013, non sans l’appui effectif des socialistes, et qui a choisi de fêter cet exploit « avec ses copains », en « mimant le geste de la Quenelle » cher à Dieudonné M’bala M’bala, dans les salons du … Sénat[3] !

Bérengère Bonte pouvait, par exemple, expliquer à David Pujadas le le 9e chapitre de son ouvrage, intitulé : « l’islam de France dans le viseur de Doha ? », et surtout lui démontrer comment les Frères musulmans en France, en l’occurrence Hassan Iquioussen, ses fils et ses réseaux, s’activent sur le terrain politique, au sein du parti socialiste, entre autres formations, au nom de leur idéologie de conquête, comme sur le terrain de l’immobilier, amassant des fortunes personnelles, grâce au copinage ostensible avec la député-maire de Denain. France 2 en a décidé autrement. Presque comme à l’accoutumé[4], me diriez-vous !

la suite sur :

http://mlouizi.unblog.fr/2017/03/15/la-promotion-de-lislamiste-iquioussen-france-2-recidive/