L’exhibition des signes religieux ostensibles comme agression des consciences athées ou des consciences croyantes mais discrètes

dimanche 12 janvier 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 12%

Position : L’exhibition des signes religieux ostensibles comme agression des consciences athées ou des consciences croyantes mais discrètes

La liberté de religion défendue sous couvert de « liberté de conscience » est une forme de pollution publicitaire de l’espace mais aussi une autorisation à dominer !

Cette liberté assure en fait la domination et l’emprise des religions par affichage ostensible contre les consciences discrètes sur le plan des croyances en dieu (ou non) !

Un athée n’a aucune animosité contre les juifs, les musulmans, les chrétiens et d’autres croyants en dieu encore dés lors qu’ils ne viennent pas l’importuner avec leur croyance ! Il ne faut alors pas agiter le signe ostensible de sa religion sous le nez de quelqu’un qui vient de conquérir de haute lutte le droit d’être athée et le droit de vivre sans la pression constante des religions et de leur dogmes. On sait que la plupart des religions sont offensives partout - et même en « retour » - aussi bien dans la société civile que dans la société politique. Il faut constamment les repousser ! A des fins pacifique, égalitaire, de respect réel ! Pas ce pseudo respect fondé sur la tolérance des athée et l’abus des exhibitionnistes de religion !

Nombreux athées sont antiracistes. Ils s’opposent massivement à toute agression physique ou à toute insulte ou injure contre ces croyants qui ont le droit de croire, de prier seul ou en groupe (mais pas en public). Ils militent pour qu’il y ait égalité entre eux et tous les autres et ce bien que certains d’entre aux - dont je suis - soient très fermement opposés aux provocations de l’exhibitionnisme religieux en public ou en zone semi-publique comme à l’école ou au travail.

A l’école c’est interdit en France depuis la loi de mars 2004 ! C’est une grande conquête séculariste dont on ne mesure pas assez les avantages. Elle est forte en termes de paix relationnelle car elle met les consciences à égalité. Pas de supériorité de la « liberté de religion » signifiant alors autorisation d’afficher constamment son étendard de croyance ou de religion au nez des athées ou au nez des croyants discrets et respectueux des autres !

Quebec, France, Belgique ou un antiracisme critique de certains comportements religieux !

Adréanne Thibault cite Gilles Bourques : « Le nouveau projet de nation ne s’appuierait donc plus, depuis cette époque, sur une identité religieuse. C’est pourquoi M. Bourque a conclu qu’au final, il est probable que beaucoup des critiques actuellement énoncées n’attaquent pas directement l’Islam. Elles s’en prendraient plutôt aux manifestations religieuses en tant que telles, puisqu’elles seraient souvent perçues comme étant « ennemies » de la modernité. »

En France, le même genre de position prend une tournure différente puisque la loi de mars 2004 a validé bien au-delà du champs scolaire légal et ce depuis dix ans une conception de la vie pacifiée par la non exhibition de signes religieux ostensibles. Les religions et les croyants ne sont pas visés dès lors qu’ils font montre de signes religieux discrets. Cela semble conforme à la société française sécularisée. On voit à cet égard un mouvement de laicisation qui entend institutionnaliser un nouveau droit de la laicité dans les crèches, pour interdire la religion-étendart, les signes religieux ostensibles ! Les personnes en contact avec les jeunes doivent se montrer beaucoup plus neutres. Un signe religieux discret ou un pin’s politique ou associatif est jugé beaucoup moins offensif !

Islamophobie : réflexions sur un néo-racisme québécois - Le Journal des Alternatives
http://journal.alternatives.ca/spip.php?article7295

Christian DELARUE

Cultures différentes et integration - Attac France
http://france.attac.org/archives/spip.php?article6582

Sécularisme et respect mutuel : Amoureux de l’égalité et donc de la neutralité. - Amitié entre les peuples

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article3881


Brèves

8 janvier 2017 - Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale

Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale