L’altermondialisme athée pour sortir positivement du religieux. C Delarue

vendredi 10 août 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

L’altermondialisme athée pour sortir positivement du religieux.

Premières notes en défense d’un certain athéisme attaqué bêtement.

Il y a de nombreux athées au sein de l’altermondialisme et déjà entre eux ils sont fort divers, certains sont pour le « spirituel » (lui-même varié), d’autres non, pas du tout, bien qu’ils luttent cependant pour des émancipations diverses.

L’être humain est pris en tenaille entre deux violences, entre le néolibéralisme et la montée des intégrismes religieux.

A Bidar propose de « sortir de la religion » (1) mais en critiquant fortement l’athéisme. Il écrit « Quant à l’athéisme occidental, qu’a-t-il enfanté sinon un monde où règnent l’absurdité, l’insignifiance, l’égoïsme, l’aliénation ? ». Il y a erreur d’attribution. S’agit-il du capitalisme néolibéral ou de l’athéisme, de tout l’athéisme globalisé, essentialisé ? Et les croyants en Dieu (de toute religion) n’ont-il pas participé à ce monde critiqué.

A bien lire, il n’est pas dit que tout l’athéisme soit concerné. C’est heureux car il existe un athéisme porteur de sens et d’émancipation. Mais il n’en dit quasiment rien. L’athèisme est nécessairement très divers. Il est dommageable de penser l’athéisme que sous le registre du matérialisme vulgaire totalement immergé dans le travaillisme, le productivisme et le consommationnisme.

A Bidar propose le passage au spirituel. Mais on se demande s’il s’agit bien d’une sortie ? Comment comprendre ceci : « Les dieux, écrit-il, ne sont pas les maîtres de l’homme, ils sont le nom de son avenir. » On pourrait penser qu’il s’agit d’un compromis ou d’un mixte de religion maintenue « à bas bruit » et de spiritualité conquise.

Sortir de la religion - monothéiste ou polythéiste - sans plonger dans un spirituel hors du monde, détaché de l’existence sociale des humains ? Tel est la voie difficile qui est posée aux individus qui veulent devenir citoyens ? Citoyen ne signifie pas seulement voter mais participer de façon critique à la vie de la cité. C’est là qu’il convient de parler de l’altermondialisme athée porteur de sens. Un altermondialisme non sectaire, ouvert.

Cet altermondialisme n’exclue pas la participation des croyants. Dans l’ouvrage « L’altermondialisme en France » (2) une contribution de François Purseigle souligne les sources chrétiennes de la solidarité internationale. Il y a effectivement cette branche de l’altermondialisme qui est toujours active. Cet engagement est qualifié de prudent dans un autre ouvrage « Radiographie du mouvement altermondialiste » (3) . Mais le gros de l’altermondialisme, tant en France qu’en Europe, au Québec, au Japon, en Afrique est fondamentalement athée. Dans de nombreux pays des groupes marxistes ou anarchistes y participent. Ceci dit, il existe aussi des altermondialistes de culture musulmane qui combinent critique matérialiste contemporaine et ancrage dans les sociétés musulmanes. On y discute du socialisme (4)

Cet altermondialisme athée est aussi très féminisé et féministe (5). C’est un aspect qui ne ressort pas toujours nettement dans plusieurs ouvrages sur l’altermondialisme. Pourtant, quasiment tous les forum sociaux ont abordé la cause des femmes à soutenir pour aller vers « un autre monde possible ». Le pluralisme existe d’ailleurs au sein même du mouvement féministe qui est clivé en plusieurs courants. Certains sont très critiques des intégrismes religieux et même des religions. Les débats y sont donc parfois vifs.

C’est que l’altermondialiste se développe dans la pluralité des parcours, l’horizontalité, la fraternité et l’égalité homme-femme. C’est aussi un risque de perte de convergence (6).

Christian DELARUE

10 aout 2012

1) Abdennour Bidar : comment sortir de la religion

propos recueillis par Jennifer Schwarz - publié le 15/05/2012

Entretien avec le philosophe qui vient de publier Comment sortir de la religion, aux éditions Les Empêcheurs de tourner en rond.
http://www.lemondedesreligions.fr/culture/abdennour-bidar-comment-sortir-de-la-religion-15-05-2012-2510_112.php

2) L’altermondialisme en France (Flammarion (dec 2004) d’Eric Agrikoliansky, Olivier Fillieule et Nonna Mayer

3) Radiographie du mouvement altermondialiste (La Dispute janv 2005) Un engagement prudent, c’est le titre d’un chapitre de Florence JOHSUA, Yann RAISON du CLEUZIOU.

4) Altermondialisme et socialismes africains.

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article2516

5) Féminisme et altermondialisme : des affinités électives. Cecilia Baeza-Rodriguez et Marielle Debos in Féministes, féminismes : Nouvelle donne, nouveaux défis Espace Marx Syllepse sept 2004

Derrière le citoyen abstait ou universel de la démocratie sans adjectif, il y a les classes (approche classiste des prolétaires ou du peuple-classe) et des femmes (approche féministe de genre) ainsi que des migrants (approche d’ouverture et de droits).

6) Voir LUTTES DES PEUPLES-CLASSE & ALTERMONDIALISME
qui est conclusion d’une étude de 2008 de François POLET intitulée : Les nouveaux dilemmes de l’altermondialisme. CETRI

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article2299


Brèves

24 septembre - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/