L’ÉLEVAGE INDUSTRIEL POLLUE LES TERRES, LES EAUX ET LES MERS,

jeudi 11 août 2022
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

L’ÉLEVAGE INDUSTRIEL POLLUE LES TERRES, LES EAUX ET LES MERS, CONTAMINANT LA NATURE AVEC DES TOXINES POTENTIELLEMENT MORTELLES.

L’élevage industriel pollue.
Avec des centaines voire souvent des milliers d’animaux entassés dans des lieux clos, les élevages intensifs sont susceptibles de créer toute une palette de pollutions. Ces pollutions peuvent affecter à la fois le milieu naturel, les animaux et les plantes1.

En 2006, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a décrit l’élevage comme « ... un des contributeurs les plus importants à la plupart des graves problèmes environnementaux actuels ».2

BEAUCOUP D’ANIMAUX SIGNIFIE BEAUCOUP DE NOURRITURE

Des méthodes d’élevage plus traditionnelles sont souvent relativement efficaces pour transformer l’herbe et certains déchets en aliments utiles pour le bétail. Le modèle d’élevage industriel « croissance rapide, rendement élevé » est lui beaucoup moins efficace, car il utilise des quantités considérables de céréales et de soja riche en protéines pour répondre aux besoins en aliments des animaux. Les cultures de céréales reçoivent d’importantes quantités de pesticides et d’engrais riches en azote et en phosphore pour stimuler leur croissance3, mais une grande partie de ces produits peut se retrouver dans les sols et les nappes phréatiques4.

L’élevage bovin américain est responsable d’environ un tiers de l’azote et du phosphore qui se répandent dans les eaux douces du pays. FAO, 20065

BEAUCOUP D’ANIMAUX SIGNIFIE BEAUCOUP DE DÉCHETS

Les animaux d’élevage produisent chaque jour de grandes quantités de déchets riches en azote et en phosphore. Ceci peut être une bonne chose : les déchets d’origine animale peuvent servir de fumier et reconstituer le sol de certains nutriments6. Mais dans les élevages industriels, la concentration d’animaux à l’intérieur de bâtiments clos signifie généralement que les déchets sont fortement concentrés sur des zones relativement restreintes. Si ces déchets ne sont pas correctement gérés et éliminés, et cela arrive, ils se retrouvent dans la nature7.

Certains grands élevages produisent plus de déchets bruts que la population humaine d’une grande ville américaine. US Government Accountability Office, 20088

UNE POLLUTION POTENTIELLE

L’azote et le phosphore peuvent être à l’origine de graves problèmes, quand par exemple ils se retrouvent dans les cours d’eau. Cela provoque la prolifération d’algues qui monopolise l’oxygène présent dans l’eau, ce qui peut tuer les plantes et les animaux, voire laisser de vastes « zones mortes » dans lesquelles peu d’espèces peuvent survivre. Une partie de l’azote deviendra gazeux, se transformant en ammoniac par exemple9, ce qui peut acidifier les eaux et porter atteinte à la couche d’ozone. Et nous pouvons aussi être impactés directement car la qualité des approvisionnements en eau peut être menacée10.

L’élevage du bétail est responsable de plus de 60 % de nos émissions globales d’ammoniac. FAO, 200611

suite sur :
https://www.ciwf.fr/mettre-fin-a-lelevage-industriel/impacts-sur-lenvironnement/pollution/


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/