L’ALTERMONDIALISATION N EST PAS L’ALTERMONDIALISME

samedi 21 juin 2008
par  Amitié entre les peuples
popularité : 4%

Il y a peu le débat portait sur antimondialisation ou/et altermondialisation avec sa variante antimondialiste ou/et altermondialiste . Il perdure mais un autre débat se fait plus incisif : altermondialisation / altermondialisme. Relativement mélangées dans la pratique ces deux notions sont très différentes dans la théorie. Et c’est la différence qui est importante et qu’il convient, à mon sens, de souligner.

I - ADMETTRE LA DIVERSITE AU SEIN DES FORUM...

LA DIVERSITE AU SEIN DES FORUM EST UNE FORCE...

Ainsi qu’il a déjà été souligné « Les grandes mobilisations (Seattle, Gênes, Evian) contre les décideurs de la planète, les forums sociaux (comme Porto Alegre), regroupent des forces très diverses non exemptes de contradictions. néanmoins, ils fédèrent les résistances aux politiques néolibérales et élaborent des propositions » (1). Cette diversité est une force qui ne doit pas faire l’objet de sectarisme. Il convient d’en saisir toute la force pour éviter de tomber dans ce travers.

François Houtart comme tant d’autres appuit ce fait : "Petits producteurs de coton de l’Afrique de l’Ouest, peuples autochtones du Chiapas ou d’Equateur, paysans sans terre du Brésil, « pauvres urbains » de Bangkok, consommateurs d’eau de Cochabamba (Bolivie) ou de Sri Lanka, femmes du secteur informel portant le poids de la survie familiale, chômeurs de longue durée, nouveaux nomades que sont les migrants... Tous sont soumis à la même loi de la valeur, mais tous, à travers des modalités différentes, ont été vulnérabilisés. Les uns par les relations salariales avec le capital, les autres par le biais de mécanismes d’ordre financier et juridique auxquels la globalisation de l’économie a ajouté une dimension insoupçonnée : prépondérance du capital financier, poids de la dette, paradis fiscaux, taux d’intérêt astronomiques, programmes d’ajustement structurel, atrophie de l’Etat social, règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), etc. La sous-traitance s’est accrue dans les périphéries, la dérégulation, la diminution de la couverture sociale et parfois celle des salaires réels sont devenues la règle. Ces trente années d’offensives contre le travail et contre l’Etat pour accélérer l’accumulation du capital (en suivant les préceptes du Consensus de Washington), ces dix ans de néolibéralisme triomphant après la chute du mur de Berlin ont créé de nouvelles conditions de luttes sociales .

... MAIS AUSSI UNE FAIBLESSE !

Cette diversité est aussi une faiblesse car les convergences y sont difficiles et les courants modérés s’affrontent aux courants plus radicaux. François Houtart souligned’ailleurs l’aspect fragmenté comme première difficulté : « Face à la concentration des décisions économiques, ces luttes sont restées d’autant plus fragmentées, dans un premier temps, que l’échec du « socialisme réel », les faiblesses de la gauche existante, le « verticalisme » du fonctionnement des partis, l’extinction des partis communistes et les compromissions de la social-démocratie ont réduit la crédibilité des acteurs traditionnels de la contestation ». Du coup, « Faire converger des éléments de résistance aussi hétérogènes n’était pas chose évidente. Si la base de tels rassemblements est clairement exprimée dans la charte du FSM de Porto Alegre, la grande diversité géographique, sectorielle et culturelle de ceux qui luttent contre le néolibéralisme et recherchent d’autres voies fait à la fois leur force et leur faiblesse. Il faut y ajouter, partout dans le monde, la tendance à prendre ses distances vis-à-vis des formes organisées de résistance et à privilégier les initiatives spontanées. C’est notamment le cas de nombreux jeunes participant aux forums ».

II ... MAIS POURSUIVRE LA LUTTE REELLEMENT ALTERMONDIALISTE !

Il est évident que « La création d’un discours politique alternatif ne va pas sans contradictions ni tensions ». « Les solutions proposées oscillent entre « humaniser » le marché capitaliste ou le « remplacer » par une autre logique ».

Certains s’inscrivent en effet dans un processus déconnecté du but : ils se contentent d’un monde « meilleur » car ce qui compte ce sont les pratiques très sectorielles qui ici et là se démarquent du modèle dominant sous tel ou tel aspect. Cette stratégie dite mouvementiste des « petits pas » ne s’inscrit pas nécessairement dans la « fin de l’histoire » de Fukuyama ou dans le « no alternative » de de Mme Margaret Thatcher. C’est bien pourquoi le sectarisme n’est pas de mise . Cette stratégie est nécessaire au « mouvement des mouvements » mais elle ne saurait suffire ou prétendre constituer à elle seule l’armature stratégique du mouvement. En effet, tout un courant, lui-même très composite, porte une dynamique non pas d’altermondialisation mais d’altermondialisme. Autrement dit, ce militantisme agit pour un but précis, une perspective d’alternative globale au capitalime. Ses partisans agissent pour un « autre monde » radicalement différent de celui-ci et non pour celui-ci légèrement amélioré ici ou là.Certains veulent un postcapitalisme non productiviste décroissant, d’autres un écosocialisme, d’autres encore militent pour le sociétalisme dans sa version non capitaliste.

Ce qui change des configurations militantes antérieures c’est l’effort réel accompli pour militer ensemble. Car changer le monde ne saurait se payer de mots. Il faut agir ensemble mais sans se cacher les désaccords. Sans opportunisme ni sectarisme mais pour être efficace, le mouvement doit avancer dans l’action et le débat sur des contenus.

Christian DELARUE militant altermondialiste

membre du CA ATTAC France

1) Anti-altermondialisme : une présentation.

http://rennes-info.org/Anti-altermondialisme-une.html

2) Ce texte complète un précédent « Altermondialisme et altermondialisation »

http://www.local.attac.org/35/ALTERMONDIALISME-et

3) François Houtart

http://www.monde-diplomatique.fr/2003/11/HOUTART/10661

4) A propos de logique et de dynamique
NOTRE ALTERMONDIALISME
Une dynamique pour un autre monde ! par ATTAC Rennes

http://www.local.attac.org/35/NOTRE-ALTERMONDIALISME-Une


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/