Il y a les musulmans agressés au Sud et au Nord, et çà fait beaucoup ! C Delarue

mercredi 25 novembre 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Il y a les musulmans agressés au Sud et au Nord, et çà fait beaucoup !

Il y a les musulmans agressés au Sud et ceux qui le sont au Nord et çà fait beaucoup. Il faudrait quand même réfléchir un instant sur ce fait ! Je sais que çà ne passe pas On ne veut pas.

- Au NORD

La police contrôle massivement au faciès dans les grandes villes (ici en France) et les musulmans sont massivement contrôlés.

Pourquoi les musulmans ? Quels musulmans ? Les intégristes certes mais aussi les autres. Pourquoi ?

La critique de l’intégrisme c’est une chose - ce que j’ai fait aussi - mais la critique de l’intégrisme musulman n’épuise pas le sujet. Ou alors ce serait implicitement assimiler tous les musulmans aux intégristes.

On ne veut donc pas voir l’état de marginalisation globale, l’ampleur de la relégation des musulmans dans l’emploi, le logement, les revenus, l’instruction. Ce qui pose la question de la mesure. Ajoutons les discriminations, les contrôles au faciès. En ce moment çà y va sur Paris et dans l’Est de la France.

Un des arguments avancé est « comment sais-tu que ce sont des musulmans ou des musulmanes sauf pour les »musulmans d’apparence« , les intégristes et autres salafistes. » En fait c’est surtout du racisme anti-arabe que tu veux parler ! Car - ajoutent certains - on s’en fou de la religion (sauf de l’intégrisme et du terrorisme à justification religieuse ou pas) celle-ci ou une autre.

Il y a effectivement un certain cumul car on ne sait pas toujours qui est musulman comme on ne sait pas forcément qui est arabe d’ailleurs. Je dis rarement arabe-musulman car en matière de racisme certains font « coup double » mais pas tous, loin de là.

Une nouvelle catégorie

Les musulmans djihadistes-terroristes (dits aussi islamo-fasciste) sont à l’opposé des musulmans pacifiques, ouverts et tolérants et ils sont très différents des musulmans intégristes car voir le point commun - la référence à la religion ici l’islam - ne doit pas empêcher de voir les différences. Toute analyse sérrieuse doit voir ces deux aspects.

Du côté de la religion catholique, la théologie de la libération n’est pas l’opus déi - ce serait une injure que de les assimiler - et pourtant il y a bien une même référence à la religion qu’on ne saurait cacher pour protéger la religion ou pour d’autres considérations peu scientifiques mais très idéologiques.

- Au SUD

Prenons la liste des interventions militaires impérialistes depuis une dizaine d’année et on verra qu’il y a beaucoup de musulmans subissant ces guerres, énormément - il ne faut pas se le cacher - mais on y verra aussi que les sunnites sont en conflits violents contre les chiites et que - faut ici aller plus loin - les chrétiens et les athées subissent une violence plus cruelle encore.

Regardez ce qui se passe au Pakistan par exemple contre les chrétiens. Dire « Jésus Christ » est un blasphème. On y persécute les chrétiens par groupes avec une violence inouïe. Et d’autres pays font pareillement.

Christian DELARUE