ISLAM : Deux questions à Mme Zarha Ali

mercredi 6 juillet 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

ISLAM : Deux questions à Mme Zarha Ali

Mme Zarha Ali, défendre sa religion - ou défendre n’importe quelle religion (l’islam ou une autre) - en lui donnant une interprétation féministe est certes positif - et d’autres l’ont fait pour d’autres religions - mais, au cas présent, il reste, me semble-t-il, deux questions pendantes ici :

- d’une part la nécessaire critique de l’intégrisme religieux comme contre-mouvement réactionnaire transnational, celui de son propre « camp religieux » (musulmans sexoséparatistes) en lien avec les autres intégrismes religieux (juifs haredim, catholiques Civitas, etc).

Certain(e)s élargissent d’emblèe le sujet - pour échapper à la question de l’autoritarisme hyperpatriarcal et notamment du sexoséparatisme montant - avec « l’intégrisme du tout marchand » (sic). Etendre ainsi la notion d’intégrisme hors du champ des religions suppose, me semble-t-il, un changement de sens pas toujours bien perçu puisqu’il s’agit d’adopter, non plus le sens d’autoritarisme patriarcal, mais celui plus vague d’abus. Ce qui est différent. Pour moi l’intégrisme religieux n’est pas simplement un abus , c’est une relation de pouvoir et de commandement, une imposition de comportements . Rien à voir avec l’abus du marché . On peut critiquer le marché et l’économie marchande mais pas l’éradiquer car il s’agit plus de la borner, de lui donner une place à côté d’une économie non marchande (service public) car le marché permet effectivement des abus importants si aucune limite ni régulation n’est construite . La notion d’emprise peut - peut-être (hypothèse) - faire le lien entre les deux modalités : par l’abus du marché (la publicité par exemple) d’un côté, par « l’abus » (sic ici) de l’autoritarisme patriarcal-religieux (intégrisme) de l’autre. Mais on voit bien la différence avec les guillemets à « abus » ici. On aurait alors d’un côté une sous-culture sexoséparatiste et hyperpatriarcale pour tous et toutes et de l’autre une sous-culture marchande de formatage des pré-ados. Les pré-adolescentes sont d’un côté voilées trop tôt et de l’autre sexy trop tôt . Car dans les deux cas il vaut mieux faire un choix en conscience. Ce qui suppose une certaine maturité sinon être adulte .

- d’autre part la défense de la « liberté textile » et même plus la promotion de la « diversité textile » (soit un « multiculturel textile »), et donc face aux femmes librement voilées en jupes ultra-longues (hypertextiles), il y a bien à promouvoir la nécessaire promotion des « peu couvertes », des hypotextiles ! Et pour cette promotion active, respect aux unes et aux autres, et point de harcèlement contre les unes et les autres svp !

Le problème est que la diversité ne s’impose pas . Si vous avez trop de femmes hypertextiles dans une entreprise nul ne va obliger autoritairement à un quota d’hypotextiles. C’est sans doute la raison des mesures d’exception - prohibitives - à la diversité textile dans les entreprises privèes. Car sinon au lieu de la diversité textile, on a le triste « recouvrement textile » ou pour le dire autrement le « conformisme textile à dominante hypertextile » (tous et toutes couvertes ) !

- Alcool et porc.

On pourrait dire que cela vaut pour le droit (ou non) de boire de l’alcool ou de manger (ou non) du porc. Chacun fait come il veut mais il n’a pas à imposer son mode de vie à autrui. Je devrais donc pouvoir boire (alcool) et manger (porc) librement à vos côtés Mme Zarha Ali malgré nos différences culturelles (en supposant ici que nous mangions différemment - ce que j’ignore en fait), et sans que cela donne matière à crispation ni dans un sens ni dans un autre . Ces crispations créent un « séparatisme alimentaire » excluant l’autre différent et un « chacun dans sa communauté culturelle » qui nuit au vivre ensemble dans la diversité. Cf mon précédent billet sur le musulman de Nice agressant une musulmane servant de l’alcool.

Distinctions : Agression d’un musulman contre une musulmane serveuse d’alcool. | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/140616/distinctions-agression-dun-musulman-contre-une-musulmane-serveuse-d-alcool

Christian DELARUE

NB : Ce billet développe un peu mon commentaire sous « Décoloniser le féminisme »

https://www.mediapart.fr/journal/france/130616/zahra-ali-decoloniser-le-feminisme/commentaires


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)