INTERCULTUREL : Religions et paix entre les croyants (en Dieu) et les athées. C Delarue

dimanche 23 septembre 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 15%

INTERCULTUREL

Religions et paix entre les croyants (en Dieu) et les athées.

Pourquoi certains athées pas spécialement agressifs par ailleurs gardent toujours un bon blasphème sous le pied contre les fétiches des religions et secondairement contre les croyants (en Dieu) ? Il s’agit de repousser l’éternel tendance de la religion comme étendard et comme emprise sur les sociétés.

JPEG - 5.1 ko

Lisez je vous prie ce propos de Susan George ()187) dans « La pensée enchaînée » (1)

« Les hommes monothéistes ne semblent jamais se satisfaire de simplement croire en Dieu, de le louer, de l’adorer, de l’implorer et parfois de lui offrir des sacrifices : il y a chez eux ce besoin obsessionnel de prouver son existence, de déchiffrer sa volonté et son existence, de déchiffrer sa volonté et d’imposer aux autres peuples de se plier, de gré ou de force, à ses prétendues lois. Livré à lui-même, le monothéisme semble du point de vue historique, destiné à devenir une excuse pour d’innombrables guerres, chasses aux sorcières, croisades sanglantes et meurtres. » (fin de citation)

Quand les croyants en Dieu savent n’être que de simples croyants sans volonté de se transformer en étendard de leur religion alors le vivre ensemble pacifique est possible. Si conflit il y a c’est alors pour
d’autres raisons, d’autres clivages au sein des sociétés.

Au-delà de la question du blasphème comme moyen de lutte contre l’emprise des religions, chaque croyant (en Dieu) devrait réfléchir à la modération de l’affichage religieux intempestif comme moyen interculturel de paix entre les individus et les peuples.

Cela permettrait en outre de se concentrer sur les autres champs de luttes vers l’émancipation des humains, hommes et femmes, des peuples-classe du monde.

Christian Delarue

20 sept 2012

Transnational Institute | La Pensée enchaînée
sous-titrée : « Comment les droites laïque et religieuse se sont emparées de l\’Amérique »

http://www.tni.org/archives/know/206

Addendum : La mentalité laïque pacifique est dans la loi de 1905.

La mentalité laïque (dont j’ai parlé bcp plus longuement en 2005) n’est pas la laïcité institutionnelle qui sépare l’Etat - tenu à la neutralité par rapport aux religions - de la société civile qui est elle livrée à la bataille des idées et des prosélytismes.

La mentalité laïque relève d’une éthique. La mentalité laique évite de faire de sa religion un étendard. Elle est pacifique. Elle est ne provoque pas le débat sur la religion.

Cette mentalité se retrouve en arrière plan de la loi de mars 2004 interdisant à l’école les signes religieux ostensibles.

Mais on peut aussi, de façon surprenante, lui trouver un fondement juridique dans l’article 28 de la loi de 1905 (peu connu car peu cité) qui stipule : « Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions. »

Si ce texte ne porte pas que sur les signes ou emblèmes sur bâti alors la mentalité laïque devient une éthique sociale bcp moins individuelle (comme le sont les éthiques) et plus impérative. Plus qu’une mentalité laique elle serait plus un signe républicain du vivre ensemble pacifiquement. Elle fournirait une sorte orientation comportementale d’intégration sociétale.


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/